Médias

Coronavirus : le Prix Pullitzer récompense la résistance du New York Times

Pour avoir informé la population malgré les dénégations de Donald Trump

Manuel Marchal / 12 juin 2021

Le New York Times a remporté hier le Prix Pullitzer dans la catégorie Services rendus au public. Le journal est distingué pour la qualité de sa couverture de l’épidémie de coronavirus qui a permis de compenser la faillite du gouvernement des Etats-Unis dans ce domaine.

JPEG - 60.9 ko
Le New York Times est primé pour sa couverture de l’épidémie de coronavirus.

Les Etats-Unis restent le pays le plus touché au monde par l’épidémie de coronavirus. Depuis l’année dernière, plus de 33 millions de cas ont été confirmés, ainsi que plus de 600.000 décès attribués au coronavirus. Cette situation dramatique est le résultat de décisions politiques prises par l’ancien gouvernement dirigé par l’ex-président Donald Trump. Ce dernier n’eut de cesse d’accuser la Chine d’être à l’origine de la pandémie. Or, pendant que la Chine arrivait à remporter la bataille de Wuhan et à circonscrire l’épidémie de COVID-19, les Etats-Unis étaient submergés par une vague de contaminations, aux dégâts amplifiés par un système de santé gangrené par l’argent, où la pénurie est le quotidien de ceux qui n’ont pas les moyens de se payer une Sécurité sociale.

Face à cette politique, des médias n’ont pas abdiqué. Ils ont continué à informer la population sur la réalité de l’épidémie et l’importance de prendre des mesures sans attendre.
Le New York Times s’est illustré en publiant une série d’articles à ce sujet. Il a été récompensé hier pour cette action en se voyant décerné le Prix Pullitzer dans la catégorie Services rendus au public, « Pour une couverture courageuse de la pandémie de coronavirus qui a exposé les inégalités raciales et économiques, les échecs du gouvernement aux États-Unis et au-delà, et a comblé une absence de données ce qui a aidé les gouvernements locaux, les prestataires de soins de santé, les entreprises et les particuliers à être mieux préparés et protégés ».