Le président du Département de La Réunion interpelle le monde économique

Cyrille Melchior : « Le « JIR » et « le Quotidien » ne doivent pas mourir »

1er décembre 2023

Le président du Département de La Réunion « appelle les entrepreneurs réunionnais, eux aussi, à s’engager pour la survie du « JIR » et du « Quotidien ». Un modèle économique viable peut et doit être trouvé, il en va de l’équilibre du paysage médiatique local et de la bonne information de nos concitoyens ».

La menace de la disparition prochaine du Quotidien et les difficultés financières actuelles du JIR doivent nous interpeler. S’ils ont su trouver leur public, celui-ci ne cesse de diminuer et ces quotidiens de l’information nés dans les années cinquante et soixante-dix ont depuis quelque temps beaucoup de mal à équilibrer leurs comptes.

Une situation qui perdure depuis plusieurs années en raison, plus particulièrement, de l’évolution des modes de consommation, la multiplicité des sources d’information, la gratuité des informations sur les réseaux sociaux…

Ils se battent aujourd’hui pour leur survie. Toutefois, le cas réunionnais est loin d’être isolé. Mais, sur un petit territoire, comme La Réunion, la liberté et la pluralité de la presse sont précieuses et chacun, que l’on soit citoyen, élu, doit s’en faire le garant et permettre aux journalistes de travailler et de poursuivre leur métier.

Il est essentiel de préserver cette spécificité ultramarine et de défendre l’équilibre médiatique construit depuis plusieurs années.

Je ne peux rester insensible à cette situation car derrière chaque page écrite, se trouvent des femmes et des hommes, des mères et des pères engagés à véhiculer l’information, des familles qui vivent de ce travail offert à la lecture de chacun, qui écrivent l’histoire quotidienne de notre île et de ses habitants.

J’appelle les entrepreneurs réunionnais, eux aussi, à s’engager pour la survie du « JIR » et du « Quotidien ». Un modèle économique viable peut et doit être trouvé, il en va de l’équilibre du paysage médiatique local et de la bonne information de nos concitoyens.

J’ai sensibilisé le Président de la République, la Ministre de la Culture et le Ministre délégué chargé des Outre-mer sur cette situation et ils m’ont assuré que l’Etat accompagnerait la sauvegarde de ces deux organes de presse, indispensables à notre démocratie.

Cyrille Melchior, Président du Département de La Réunion

A la Une de l’actuLiberté de la presse

Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?