Médias

France Télévisions présente un Pacte pour la visibilté des Outre-mer

Conséquence de la disparition de France O

Manuel Marchal / 3 octobre 2019

France Télévisions a présenté hier le Pacte de visibilité de l’Outre-mer. Cette initiative vise à pallier à la disparition de la chaîne France O. Yannick Le Tranchant, directeur général délégué à l’information, Walles Kotra, directeur du Pôle outre-mer de France Télévisions, Alain Rodaix, directeur de l’information du Pôle outre-mer étaient accompagnés de Gora Patel, directeur régional de Réunion Première et de Guillaume Hoair, directeur de la rédaction de France Télévisions, afin de présenter ce Pacte.

JPEG - 76.9 ko
Guillaume Hoair, Alain Rodaix, Walles Kotra, Yanick Le Tranchant et Gora Patel.

Walles Kotra, directeur du Pôle outre-mer de France Télévisions, indique que l’initiative de ce Pacte trouve son origine dans la décision de fermer la chaine France O, qui était la chaîne de télévision dédiée à l’outre-mer du service public. « Comment un pays peut exister si une partie de la nation invisible ? », souligne Walles Kotra.

De là vient un « pacte fondateur pour France Télévision et l’outre-mer ». Il se décline autour de trois objectifs. Tout d’abord, le « réflexe outre-mer » sur toutes les chaines du groupe. Il s’agit d’améliorer la visibilité dans les journaux télévisés et de faire travailler les équipes de Paris en complémentarité avec celles des outre-mer. Ainsi lors de la visite du Pape à Madagascar, France Télévisions s’est appuyée sur les moyens humains de Réunion Première pour assurer la couverture de cet événement.
Ensuite, c’est la création d’espaces dédiés à l’outre-mer à différentes heures, afin d’éviter un « nouveau ghetto ». Enfin, c’est la volonté d’aider les chaines Première des outre-mer, notamment dans la réalisation de documentaire.
L’information est le fer de lance de ce Pacte. Tous les jours, un journal de quelques minutes sera diffusé à 11h35, et une fois par semaine, un sujet d’actualité de l’outre-mer fera l’objet d’un zoom de 35 minutes.

Yannick le Tranchant explique que ce pacte vise à profiter du maillage des stations régionales de France Télévisions. « Le pacte nous a permis sans doute d’accélérer un peu les choses ». Un portail internet dédié sera mis en place. Il pourrait accueillir des émissions en langues régionales, car ce support permet de cibler plus précisément les téléspectateurs.
A France Télévisions, ce n’est pas l’audience qui est la priorité explique Gora Patel. « Nous sommes sur le chemin de redevenir un acteur incontournable dans la vie du pays », dit-il en substance, « ce qui nous importe est d’être utile au pays ».

M.M.