Médias

Grève au Quotidien pour la liberté de la presse

Après la censure de deux articles impliquant la Région Réunion et le Groupe Bernard Hayot

Témoignages.re / 28 août 2019

En raison d’interventions de la direction du Quotidien dans le contenu éditorial de notre confrère, une grande partie de la rédaction a décidé de prendre une décision très importante : la grève hier. Le travail a repris aujourd’hui. Un communiqué de la section SNJ du Quotidien explique les raisons de cette action :

JPEG - 48.4 ko

A l’appel du SNJ, la rédaction du Quotidien a décidé, à une très large majorité, de se mettre en grève ce jour, mardi 27 août. Les journalistes ont ainsi voulu protester contre la décision de la direction de ne pas publier deux articles en l’espace de 72 heures.

Le premier avait trait à la demande d’une subvention de 160 000 euros adressée par Zinfos974 à la Région. Le second était une interview du président de l’Observatoire des prix, portant notamment sur le rachat de Vindémia par le Groupe Bernard Hayot. Deux sujets d’intérêt général et qui méritent d’être portés à la connaissance de nos lecteurs.
Dans les deux cas, la direction a mis en avant des impératifs « économiques » au détriment de l’intérêt éditorial.

Le SNJ et les journalistes solidaires du mouvement dénoncent avec la plus grande fermeté cette atteinte aux valeurs éthiques de la profession, défendues par Le Quotidien depuis sa création en 1976, et rappellent leur attachement à l’indépendance de la rédaction.

Fait à Saint-Denis le 27 août 2019.