Médias

Grille, habillage et restructuration à Télé Réunion

Le Directeur général de RFO fait la tournée des popotes !

Témoignages.re / 14 mars 2006

Hier en fin d’après-midi, François Guilbeau, directeur général de RFO, donnait une conférence de presse dans les locaux du Barachois. À peine tombé de l’avion avec une équipe de RFO Paris, il a souhaité s’entretenir avec la presse sur les raisons de son déplacement dans notre île. La première des raisons qu’il a avancé étant de faire un bilan depuis les changements intervenus, tant en ce qui concerne la grille des programmes que l’habillage de l’antenne.
Mais au-delà des préoccupations des programmes qui nous sont servis quotidiennement, on sait très bien que la Direction de RFO a dans son collimateur, si j’ose dire, le problème de la restructuration au niveau du personnel technique de la station locale. Malheureusement, ce point ne sera abordé que de façon limitée, en fin d’entretien. Par la même occasion, M. Guilbeau a tenu à préciser qu’il était venu également soutenir son personnel, qui a selon lui, été sur la brèche avec professionnalisme : Chikungunya et intempéries qui ont secoué La Réunion ces derniers temps.
Pour en revenir à la grille des programmes de RFO, le sujet le plus important qui a été évoqué, est sans aucun doute le Journal Télévisé. Le directeur général de RFO, entouré du directeur régional, M. Gérald Purfer, et de Gora Patel, nous a avoué qu’avancer le JT n’était pas une bonne idée et que la programmation n’est pas une science exacte.

Les Télés Novas adaptées au public réunionnais

La programmation peut être pas, mais M. le directeur, la connaissance des téléspectateurs réunionnais et de leur culture, cela peut aider pour mettre en place une grille des programmes sérieuse ! Lorsqu’on demande à M. Guilbeau s’il a pris peur lorsqu’Antenne Réunion est passée devant Télé Réunion dans le dernier sondage Médiamétrie et si c’est cela qui l’a poussé à revoir sa copie : "non pas vraiment", dit-il, "vous savez, les sondages sont fluctuants, mais il fallait tout de même regarder ce qui n’allait pas !".
Le frémissement et le regain d’intérêt des téléspectateurs réunionnais pour le nouveau JT de Télé Réunion, il est vrai, a de quoi redonner le sourire aux lèvres de la délégation parisienne. En ce qui concerne la crise sanitaire qui secoue notre île, M. Guilbeau prétend qu’à aucun moment RFO a pris le train en marche, et que même si certains l’ont pensé après avoir vu les rushs et l’ensemble des émissions, magazines et journaux télévisés, il estime que l’information a été traitée à temps (c’est lui qui le dit !).
On pourrait lui rappeler tout de même que les radios privées s’étaient emparées du sujet depuis quelques mois et qu’Antenne Réunion avait assuré l’information bien avant Télé Réunion. Mais il est vrai que depuis, la station du Barachois s’est très bien rattrapée. Votre serviteur n’a pu s’empêcher de poser la question qui fâche. Pensez donc ! c’était une trop bonne occasion d’évoquer ce nouveau cancer qui inonde les chaînes de télévision, je veux parler des Télés Novas ! Là, je suis obligé de vous dire que la réponse de M. Guilbeau m’a laissé quelque peu perplexe. D’après lui, ces séries (à 3 euros 6 sous !), sont plus adaptées à notre public réunionnais.
Je laisse à chacun le soin d’analyser cette réponse pour le moins assez inappropriée. J’ignorais jusqu’à présent que le service public avait pour vocation d’abrutir le peuple, quoi que ! Il est vrai que cette idée m’a souvent effleuré l’esprit, mais c’est l’aveu cinglant qu’il y a en fin d’après-midi des programmes tous justes bons pour le petit peuple.

La Télé Novas devient l’Opium du peuple

Vous savez très bien que ce n’est pas ma conception de la Télévision qui doit, pour moi, être un instrument d’évolution et de diffusion de la culture, sans oublier, bien entendu, le divertissement lorsqu’il est de qualité. Alors si RFO a fait, il est vrai, un peu le ménage sur son antenne, si le JT est devenu un journal bien plus vivant et plus proche du terrain, si des magazines comme "Zot Mag" ou "Par lé O par lé ba" ont permis de rehausser l’image de Télé Réunion et la rendre plus proche de la culture réunionnaise, il n’en va pas de même en ce qui concerne les séries que je n’ai de cesse d’incriminer.
Sachez téléspectateurs réunionnais, que c’est désormais un des credos de la Direction de RFO, et la Télé Novas devient l’Opium du peuple ! Est-il normal dans une région où il y a tant et tant de personnes qui ne savent pas lire, de répandre sur les petits écrans des feuilletons de seconde zone ?

Philippe Tesseron

http://www.espaceblog.fr/teletesseron/


Le grand chambardement

Le dernier sujet abordé, comme je vous l’ai précisé plus haut, c’est bien entendu, ce qui pour moi, semble être la raison première de la venue de M. Guilbeau dans notre département. Je veux parler de la future valse des techniciens de RFO Réunion. Mais là, M. le directeur général a été sauvé par le gong ! En effet, le JT attendait avec impatience M. Guilbeau et nous n’avons pas pu approfondir le problème. Dommage, vraiment dommage, car il y aurait tellement à dire sur ce sujet ! Mais ce que l’on peut retenir, c’est que le grand chambardement qui se prépare, c’est la diffusion depuis les studios de Malakoff en métropole, de tout ce que vous verrez désormais sur vos petits écrans.
Bientôt, tout comme Tempo, Télé Réunion va devenir un tuyau à images. Le problème est tellement grave que votre serviteur se voit mal vous l’exposer en seulement quelques lignes, donc il y aura une suite à ce papier sur la venue de M. Guilbeau à La Réunion, une suite qui exposera les non-dits et le danger que le nouveau slogan de Télé Réunion "La Télé Not Pays" ne soit comme le nouveau plateau du JT, qu’un habillage, et je vous donne rendez-vous demain pour vous expliquer ce qui approche à grand pas. Mais cela est une autre histoire.

Philippe Tesseron