Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Médias

L’équipe mahoraise Ylangs remporte la Webcup 2022

Webcup : 24 heures pour créer un site internet

mardi 4 octobre 2022


Pour la 10e année, la finale internationale de la Webcup s’est tenue les samedi 1er et dimanche 2 octobre. Ce week-end s’est tenue la 10e finale internationale de la Webcup, durant laquelle les 6 équipes sélectionnées lors de la manche régionale du mois de mai ont concouru pour le titre de champion.


C’est samedi à 11h00 que les équipes en lice, composées de deux à quatre membres, étudiants ou professionnels, et représentant leur île (Comores, Madagascar, Maurice, Mayotte, Rodrigues, La Réunion) ont découvert le sujet inédit de cette édition. Ils ont dû faire preuve de créativité à la révélation du sujet en simultané, diffusé en live sur les réseaux sociaux.

Cette année encore, l’association Webcup organisatrice de cet événement, a concocté un sujet futuriste en lien avec le sujet de la manche régionale.
Les 6 équipes finalistes engagées sur cette finale, ont été projetées en 2115 et ont dû créer un musée virtuel témoignant de l’héritage passé et de souvenirs jusqu’à lors contenus dans des capsules temporelles.
Comme à l’accoutumée, le week-end a été rythmé par des rebondissements, en effet deux contraintes supplémentaires sont tombées au cours de ces 24h : les participants, alors en plein marathon, ont dû intégrer à leur site de nouvelles fonctionnalités imposées par l’organisation et notées par les jurys.

Dimitri Payet et Inzoo Saindo
Dimitri Payet et Inzoo Saindo, équipe Ylangs

Mayotte, lauréate pour la 3e fois

Au terme de cette course effrénée du web c’est Mayotte avec son équipe Ylangs, représentée par Dimitri Payet et Inzoo Saindou qui remporte cette finale. « Nous avons essayé d’ajouter un maximum de fonctionnalités,[…] nous sommes ravis ! » témoigne Dimitri. C’est la 3e fois en 10 ans que Mayotte remporte le titre après 2015 et 2019.
L’originalité et l’interactivité du site proposé par l’équipe Ylang Ylang a semble-t-il fait la différence et plu aux membres du jury composé de 6 développeurs chacun issu d’une des îles participantes.
Les autres îles compétiteurs n’ont pas démérité et ont toutes proposé un travail abouti et de qualité.
Toutes les équipes sont unanimes, ils ont beaucoup appris dans une ambiance fun lors de ce concours organisé depuis 2013 par l’association Webcup.
Le rendez-vous est donné en mai 2023 pour la prochaine manche régionale, l’occasion pour l’île au parfum de remettre son titre en jeu, et pour nos talents pei de tenter de rafler la 1ere place.

Fabien Degieux, directeur de l’association Webcup.

Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus