Médias

Les enfants de la Creuse

Ce soir sur Télé Réunion à 20 heures 10 : soirée thématique

Témoignages.re / 7 avril 2004

Au début des années 60, La Réunion compte 350.000 habitants, dont 50% ont moins de 20 ans. L’île connaît une démographie galopante, la situation de l’emploi est catastrophique. Michel Debré, élu député de La Réunion en 1963, décide de développer une politique de migration vers la Métropole.
Le transfert d’un millier d’enfants réunionnais vers des départements ruraux de Métropole désertés, s’inscrit dans cette vaste opération.

Devoir de mémoire

Télé Réunion, en décidant de la programmation de cette soirée spéciale, s’inscrit dans une démarche de télévision citoyenne. L’objectif est de nous permettre de mieux comprendre un pan méconnu de notre histoire.

Le déroulement de la soirée

La soirée se déroulera autour de la diffusion du téléfilm “Le pays des enfants perdus” de Francis Girod, cinéaste, qui signe ici sa première fiction pour la télévision et du documentaire de Simone Hillebrand “Un aller simple pour la Métropole”. Nous verrons également un extrait du documentaire “La case manquante” de Suzanne Chupin, une coproduction RFO / Leitmotiv prod.
Tout au long de la soirée, Isabelle Perrigueur s’attachera - à travers ses plateaux - à retracer l’histoire, parfois dramatique, des enfants de la Creuse. Elle reviendra sur le contexte politique et social des années 60 ; donnera la parole à Jean-Jacques Martial, auteur du livre “Une enfance volée”, à Francis Girod, réalisateur du téléfilm de France 3 ainsi qu’aux associations : Génération brisée, Racine en l’air, Ankraké qui militent pour la réhabilitation des Enfants de la Creuse.
La soirée se terminera par la présentation du livre-témoignage de Jean-Jacques Martial, “Enfance volée”, paru en octobre 2003 et la communication de quelques contacts qui permettent de faire avancer le dossier.


“Le pays des enfants perdus”

Les années 60.
Des enfants réunionnais sont “transférés” dans la Creuse, victimes d’une décision administrative visant à combler la dénatalité et l’exode rural massif de ce département, alors que l’île de La Réunion souffre d’un manque de travail et d’une explosion démographique.
Parmi ces enfants, débarqués à Guéret par un froid matin d’hiver, Isidore et sa petite sœur Juliette.
Déraciné, Isidore comprend rapidement qu’il risque d’être séparé de sa sœur et tente d’infléchir la décision du directeur du foyer. Mais ce dernier, soucieux de “rendement” et persuadé que la bonne intégration des enfants passe par une rupture définitive avec leur milieu d’origine, place Isidore dans une famille d’accueil, le séparant de Juliette qu’il envoie dans une famille d’agriculteurs à l’autre bout du département.
Meurtris par cette séparation, les enfants se réfugient chacun dans leur monde - Isidore dans la musique et Juliette dans ses rêves peuplés de magie vaudou - et tentent par tous les moyens de se retrouver...

Téléfilm réalisé par Francis Girod pour France 3
Scénario original de Marc Pivois et Philippe Madral
Dialogue de Philippe Madral
Musique d’Alexandre Desplat
Produit par Sylvette Frydman et Jean-François Lepetit
Une production Flach Film avec la participation de France 3, du Centre national de la cinématographie et de la chaîne Festival, avec le soutien de la Région Limousin, de la Commission régionale du Film Limousin et du Conseil régional de La Réunion
Tournage en février et mars 2003 dans la Creuse et à La Réunion


Mathieu Cham et Mélissa Loties

Mathieu Cham et Mélissa Loties sont les interprètes d’Isidore et de Juliette, les deux héros de cette fiction, le frère et la sœur que séparent la machinerie administrative et les circonstances de l’histoire.
Au-delà de la grande sensibilité de jeu de ces comédiens en herbe, de l’émotion qu’ils ont su donner à leurs personnages et aux situations qu’ils traversent, ils invitent le spectateur à vivre un sentiment universel, celui de la séparation, un sentiment dans lequel nous nous retrouvons tous.

Écoutons Mathieu...

Une histoire
Avant d’interpréter le rôle d’Isidore, je ne connaissais pas vraiment cette histoire... quand je l’ai découverte je l’ai trouvée choquante. Voir comment les enfants étaient traités à ce moment-là, c’est quelque chose qui m’a remué, qui m’a révolté aussi...

Jouer
Je n’avais jamais joué la comédie auparavant. Tout a commencé par une affiche d’information de casting. Ma mère a vu cette affiche à son travail et m’a demandé ce que j’en pensais. J’ai hésité un peu, et puis, je me suis lancé, et au bout de trois essais, on m’a appris que j’allais interpréter le premier rôle du film. C’était une bonne nouvelle ! Une nouvelle fantastique... Ensuite j’ai suivi les conseils d’un coach sur le tournage et les indications de Francis Girod. Jouer avec d’autres comédiens, c’était quelque chose d’excellent ! Avec Mélissa, tout s’est bien passé. Je n’ai pas de petite sœur, alors j’ai joué de bout en bout. Avec les autres acteurs, c’était aussi très sympa. J’ai gardé des contacts et l’on se voit encore. Même avec le réalisateur !

Un film
Lorsque j’ai vu le film, je me suis impressionné moi-même. Sur le tournage, je n’avais pas toujours l’impression de bien jouer, et en voyant le résultat, j’ai eu une bonne surprise. Je redécouvrais ma prestation et finalement, j’en étais très content ! Le film, pour moi, c’était du bonheur ! J’ai aimé jouer la comédie, découvrir un plateau, travailler en équipe et surtout participer à une histoire qui s’est réellement passée. Ce n’est pas un film pour rien.

Le portrait de Juliette
Mélissa Loties est une petite fille discrète qui interprète Juliette, une autre petite fille, mystérieuse. Si Juliette, le personnage du film est de plus en plus timide, au fil de l’histoire, si elle s’installe dans le mutisme, c’est parce qu’elle ne supporte pas la séparation d’avec son frère. Après le départ de l’île, après le brutal changement de vie, l’arrivée dans une région sans soleil, Juliette doit vivre sans celui qui ne l’a jamais quittée, son frère Isidore.
En faisant confiance à d’étranges rituels, en gardant à l’esprit toutes les croyances et toutes les couleurs de son île, Juliette retrouvera Isidore, même s’il faut emprunter un chemin sinueux, vague et gris ...



Un message, un commentaire ?

Signaler un abus



Messages






  • bonjour à vous
    je vous écrit pour vous demander un peu d’aide...
    je suis une artiste reunionaise vivant en metropole
    je connaissait cette histoire et je la réetudie en ce moment
    pour l’un de mes projets
    pour celà j’aimerais savoir s’il y a des possibilité de rentrer
    en contact avec "les enfants de la creuse" , ou la famille ect ...
    avoir leurs temoingnage ect ... cette histoire me touche
    énormement je souhaite que çà ressorte dans l’une de mes chansons
    que je doit mettre sur mon album avec des petits passages videos
    si il y a un moyen pour que je rentre en contact avec pour leurs faire
    hommage j’en serais fiére
    ça me fait trop mal au coeur ce qui s’est passé c’est incroyable
    et çà on veut le cacher ?...
    ça ne se passera pas comme çà , j’ai rien oublier et ceux qui l’ont vécu encore moin
    en esperant une reponse de votre part ...
    portez vous bien .

    frin’kaline (artiste engagé)

    Article
    Un message, un commentaire ?