Médias

SNJ-CGT : « Pour la liberté d’expression »

Témoignages.re / 13 décembre 2017

JPEG - 78.8 ko

Jeudi 14 décembre, une inspectrice du travail, militante de Sud Travail, comparaît devant une commission de discipline. Ce qu’on lui reproche ? D’avoir témoigné devant la caméra d’un journaliste de l’Humanité, lors d’une manifestation pour protester contre les suppressions de postes au sein du ministère du Travail. Cette inspectrice a été suspendue de ses fonctions pendant un mois et risque la révocation.

Le SNJ-CGT prendra part au rassemblement organisé à Paris jeudi 14 décembre (1). Il y demandera l’arrêt immédiat de la procédure en cours, ainsi que le retrait des sanctions déjà prononcées contre d’autres agents du ministère.

Le SNJ-CGT dénonce une atteinte à la liberté syndicale et à la liberté d’expression.

De la plainte (classée sans suite) déposée cet été par Emmanuel Macron contre un photographe à la menace de plainte (finalement non déposée) de la ministre de la Culture après la publication par Le Monde et l’Humanité de documents sur le programme Action publique 2022, la liberté de la presse est malmenée.

Le SNJ-CGT dénonce ces dérives et appelle au respect de la liberté d’expression et de l’information.

SNJ-CGT