Médias

Télé Réunion 1ère : le marqueur génétique historique « Télé Débré » toujours bien présent !!!

Retour sur le débat télévisé des élections municipales de Sainte-Suzanne

Jean-Paul Ciret / 25 juin 2020

On aurait pu, à juste raison, penser que la marque anti-PCR du service dit ’public’ de radio-télévision appartenait à une époque révolue. Que nenni ! Il a suffi qu’ait lieu mardi soir 22 juin le débat sur le 2e tour de l’élection municipale à Sainte-Suzanne pour voir revenir et remonter les relents nauséeux d’un triste passé.

JPEG - 62.1 ko
Déjà pendant la crise des gilets jaunes, le parti d’Alexandre Lai Kane Cheong avait bénéficié d’une importante publicité de la part de Réunion Première, et était présenté comme le collectif des gilets jaunes de La Réunion !

Si, pour les autres communes, la présentation préalable du débat au cours du Journal télévisé nous a paru plutôt honnête, rien de tel pour celle de Sainte-Suzanne Jugeons-en : Ste-Suzanne, présentée comme le dernier " bastion du PCR ", un terme de connotation militaire quelque peu désobligeante et loin d’être innocente, l’intention sous jacente et faussement dissimulée s’étant subrepticement révélée à la fin, " l’animateur " du débat glissant, l’air de ne pas y toucher, que ce " bastion " pourrait être enlevé dimanche soir 28… ou quand on prend ses désirs pour des réalités…

Micro-trottoir orienté contre le PCR

Cependant, au cours du " micro-trottoir " habituel - ce que, soit dit au passage, je considère comme le degré zéro du journalisme, mais là n’est pas le débat-dans ce supposé " bastion " du PCR, le reporter, sur 4 personnes interrogées, n’a pas trouvé un seul citoyen pour apporter quelque crédit à la gestion de la municipalité sortante. Que des remarques négatives, sur des questions comme l’emploi qui ne relèvent en rien, sauf à la marge, de compétences municipales, et révélatrices de la
trop fréquente ignorance civique, mais rien sur d’incontestables réalisations comme en matière d’énergies renouvelables !!
Et, cerise sur le gâteau, à défaut d’avoir trouvé un électeur favorable à la municipalité sortante, est apparu un partisan notoire de M. Alamelou, que l’on n’a surtout pas privé de dire tout le mal qu’il pensait…

Copinage entre Jean-Marc Collienne et Alec (Croire & Oser)

Mais gardons le meilleur pour la fin : la « performance » du 3e candidat, un jeune homme plein de faconde et rempli de suffisance, dont on se demande bien comment et pourquoi La Réunion n’a pas su encore utiliser les services puisqu’à la manière de " Joséphine, ange gardien ", il semble lui suffire d’un claquement de doigts pour résoudre les problèmes les plus épineux !!
Toutefois c’est sa familiarité manifeste avec M. Collienne, sans gêne, envoyant du " Jean-Marc " par ci, du " Jean-Marc " par là, à tout propos, et à laquelle M. Collienne n’a, à aucun moment, jugé bon de mettre fin, qui est apparue à beaucoup insupportable. Ce copinage affiché, s’il n’y a rien à y redire dans la sphère privée, devient intolérable dans la sphère publique, qui plus est à l’occasion d’un débat politique. Il serait bon qu’à Télé Réunion 1ère, l’on s’en rende enfin compte.
Sinon, pour reprendre des mots souvent entendus auprès de ma grand-mère-paix à son âme !- « Quand il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir !!!… » pourrait devenir la marque de fabrique du service dit public de Télévision à La Réunion.

Jean-Paul Ciret



Un message, un commentaire ?

Signaler un abus



Messages






  • Jean-Paul Ciret a parfaitement raison et a tout dit . Ce parti pris de Réunion La Première n’a échappé à personne . Et ce copinage en direct particulièrement agaçant , insupportable entre le journaliste et le candidat " Je sais tout " est scandaleux . Un candidat plus " artificiel " qu’autre chose , prétentieux comme pas , voire arrogant . A n’en pas douter , dimanche , la population de Sainte -Suzanne lui donnera une leçon d’humilité . Il sera libre d’appeler son " Jean Marc" .

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Il est vrai que la complicité entre Jean Marc Colienne et le jeune candidat de "croire et oser" (sur lequel je ne porterais pas de jugement) à été tout au long du débat extrêmement choquant, brisant la retenue, l’impartialité, et mêlant vie privé et vie publique.
    Cette familiarité affichée est troublante au point de se demander jusqu’où cette familiarité allait, laissant la possibilité à l’imaginaire de divaguer dans tous les sens... Que croire quand un jeune homme ose ainsi afficher une telle porosité entre le monde de la presse locale et la vie publique d’un acteur de la politique locale.
    À ce titre des arrangements entre amis, des orientations conjointes, des messes basses en arrière cuisine de téléreunion ou de la permanence de "croire et oser" semblent envisageables puisque cette proximité est affichée.
    Ou peut être que ce jeune candidat souhait simplement faire le "kéké" à la télé, pour reprendre une expression de cette jeune génération.
    En ce cas, cela est tout aussi dommageable

    Article
    Un message, un commentaire ?