Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > Mobilite > Mobilités

Déficit d’abris-bus à Saint-André : lettre du secrétaire de la Section PCR au président de la CIREST

Pour l’attractivité des transports collectifs

lundi 4 mars 2024, par Section PCR de Saint-André


La Section PCR de Saint-André continue d’agir pour que les habitants de la ville puissent avoir droit à des abris-bus afin d’attendre le car sans être obligé d’être debout sous le soleil, la pluie ou le vent. Jacky The-Seng, secrétaire de la Section PCR a adressé un courrier dans ce sens au président de la CIREST, la collectivité responsable des transports collectifs dans la commune de Saint-André.


Jacky The-Seng, secrétaire de la Section PCR de Saint-André
Jacky The-Seng

Nous souhaitons attirer votre attention sur un problème auquel sont confrontés les utilisateurs du réseau de transport urbain de la commune de Saint-André, membre de la CIREST : Celui du manque d’abris-bus.
En effet, à l’inverse des bornes d’arrêt qui sont visiblement en nombre suffisant, les abris sont d’une rareté flagrante. Certains secteurs et de nombreuses rues de la commune en sont totalement dépourvus.

Ce déficit d’infrastructures cause énormément de désagréments aux usagers — notamment au public vulnérable — contraints d’attendre debout sous le soleil, la pluie ou le vent, le passage du bus.
Lors de l’inauguration du nouveau pôle d’échanges de Saint-André, le 18 aout 2022, vous avez déclaré, M. le Président « … Le transport en commun est un enjeu vital. Nous devons donner envie à nos habitants de prendre le bus, il nous faut faciliter ce mode de transport et offrir un service de proximité et de qualité… ». Plus récemment — le 13 février dernier — les 5 priorités à court terme retenues par l’assemblée citoyenne à l’occasion des états généraux de la mobilité lancés en mai 2023 ont été dévoilées. Et l’une d’entre elles va précisément dans ce sens.

Nous pouvons donc espérer en toute quiétude, M. le Président, que vos services auront à cœur de se pencher sérieusement sur ce problème, afin d’offrir dans un délai respectable, un meilleur confort au public concerné. Il serait injuste que les usagers de transport collectif de Saint-André, subissent indéfiniment ces désagréments.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus