Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > Mobilite > Mobilités

Le refus de l’écotaxe retardera-t-il encore la reconstruction du train à La Réunion ?

Pas d’application de l’écotaxe sur les billets d’avion entre La Réunion et la France

jeudi 31 août 2023, par Manuel Marchal


La création d’une écotaxe sur les billets d’avion pour financer le chemin de fer pouvait sembler une opportunité pour obtenir un financement public visant à contribuer à la reconstruction du chemin de fer à La Réunion. Devant les oppositions à l’application de l’écotaxe sur les vols reliant La Réunion à la France, Paris a décidé de faire machine arrière. Or, Paris est présenté comme un bailleur de fonds incontournable pour reconstruire le train. La mobilisation contre l’écotaxe aura-t-elle des conséquences négatives sur ce dernier point essentiel ?


Le gouvernement a annoncé le projet de créer une nouvelle taxe sur le transport aérien pour financer le chemin de fer. Cette idée a été fermement combattue au nom de la lutte contre la vie chère dans la liaison entre La Réunion et la France. Dans le même temps, l’absence d’un train se fait toujours plus ressentir à La Réunion. Mais le retour de ce mode de transport pas cher, écologique et moderne est compromis tant que les financements publics nécessaires ne seront pas sur la table.
Dans la reconstruction du train, Paris est présenté comme un bailleur de fonds incontournable. Que doit donc penser Paris des Réunionnais quand le constat est le suivant : des responsables réunionnais s’opposent à la création d’une recette pour financer le train.

Pas de taxe sur le kérosène

Ces oppositions à l’écotaxe oublient que les hausses des prix observées découlent des bénéfices pris par la spéculation sur le prix du pétrole. Elles ne concernent pas seulement les billets d’avion mais aussi les produits de première nécessité qui sont totalement dépendants à La Réunion de transports utilisant des dérivés du pétrole comme carburant. Le kérosène est la matière première essentielle des compagnies aériennes, il n’est pas taxé et son prix découle donc directement de celui du pétrole.
Apparemment, les spéculateurs peuvent dormir tranquille, ils ne sont encore pas mis en cause.

Hausse des aides sociales aux voyages

Pour des personnes ne faisant pas partie des classes privilégiées et qui doivent voyager en France pour maintenir un lien familial ou par obligation, des aides sociales existent avec la Région et l’Etat pour ramener le reste à charge à un niveau acceptable pour la capacité contributive du passager. Ce n’est pas une taxe supplémentaire qui mettra en péril ces dispositifs. D’ailleurs, le ministre des Outre-mer a annoncé l’élargissement de l’aide financée par l’État : de 70 à 93 millions d’euros et augmentation du quotient familial à 18.000 euros au lieu de 12.000 pour en bénéficier.

Un moyen de lutter contre le sous-développement des transports

Or, compte tenu du sous-développement en matière de transport à La Réunion, l’urgence n’est-elle pas de se battre pour que cette écotaxe puisse contribuer à financer la reconstruction du train à La Réunion ? Face aux prises de position contre l’application de cette taxe à La Réunion, le gouvernement a rapidement reculé. Quelles en seront les conséquences ?

M. M.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus