Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > Mobilite > Mobilités

Madagascar : le train urbain arrive à Antananarivo

Mise en service prévue le 15 août

vendredi 11 août 2023, par Manuel Marchal


10 jours avant l’ouverture des Jeux des îles de l’océan Indien à Antananarivo, le train circulera de nouveau dans la capitale de Madagascar. Le 15 août sera mis en service le train urbain, une ligne de 12 kilomètres reliant la gare d’Antananarivo aux quartiers Est. Le prix du billet de train sera identique à un trajet en bus urbain : 600 ariary, soit environ 15 centimes.


A leur arrivée à Antananarivo, les centaines de Réunionnais composant la délégation pour les Jeux des îles de l’océan Indien auront la possibilité de prendre le train. En effet, le train urbain arrive dans la capitale de Madagascar. Il sera en service 10 jours avant l’ouverture des JIOI.
Après la réouverture du passagers de la ligne ferroviaire entre Moramanga et Toamasina dans l’Est et de celle entre Fianarantsoa et Manakara dans le Sud ces derniers mois, c’est au tour d’Antananarivo de retrouver le train. A partir du 15 août, le train urbain circulera dans la capitale entre Soarano et Ambohimanambola. Cette ligne est longue de 12 kilomètres. 5 des 8 gares seront opérationnelles à l’ouverture. Ce projet est piloté par le ministère des Transports.

Même prix que le bus

Le tarif du billet de train est fixe à 600 ariary, soit environ 15 centimes. C’est le même prix qu’un trajet en bus urbain. Il s’agit donc de proposer une alternative aux taxi be afin de réduire les embouteillages. Pour le même prix qu’un trajet en bus, la population aura la garantie d’un voyage bien plus rapide surtout aux heures de pointe : des dizaines de minutes pourront être économisées dans ce cas.
La ligne reliera la gare située au bout de l’avenue de l’Indépendance dans le centre-ville aux quartiers de l’Est de la capitale. Sur les 8 gares prévues, 5 seront desservies dans un premier temps : Soarano, Anosibe, Soanierana, Mandroseza et Ambohimanambola.
Au début, les trains circuleront avec des locomotives diesel. A terme, l’objectif est de faire fonctionner ce train à partir d’énergies renouvelables produisant de l’électricité.

Le train à Maurice et Madagascar mais pas à La Réunion

Après Port-Louis à Maurice, Antananarivo sera la seconde capitale de notre région à être de nouveau desservie par le train. Dans le domaine des transports, le fossé se creuse entre La Réunion et ses voisins. Pour le moment dans notre île, le seul moyen de transport de masse alternatif au tout-automobile est le téléphérique Papang de la CINOR reliant le Chaudron à Bois-de-Nèfles à Saint-Denis. Le projet de tram-train a été stoppé en 2010, privant les Réunionnais du train.
Souhaitons que les Réunionnais qui participeront aux Jeux des îles puissent prendre le train afin de se rendre compte de la nécessité d’un tel mode de transport à La Réunion.

M.M.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus