Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Mobilite > Mobilités

Téléphérique de la CINOR : plébiscite pour une alternative au tout-automobile, en avant vers le train

Réouverture très attendue de Papang à Saint-Denis

mercredi 13 juillet 2022, par Manuel Marchal


L’opération de maintenance annuelle du téléphérique de la CINOR reliant Chaudron à Bois-de-Nèfles s’est terminée avec quelques jours d’avance. C’est un soulagement pour ses milliers d’usagers quotidiens. Pendant la fermeture pour maintenance, ils ont pu mesurer la différence avec le tout-automobile après avoir goûté pendant plusieurs semaines les avantages d’un moyen de transport moderne, rapide, écologique et pas cher. C’est la confirmation que pour le transport de masse à La Réunion, les alternatives au tout-automobile en site propre sont la solution idéale. Raison de plus pour accélérer le retour du train à La Réunion.


Entre son ouverture et sa fermeture pour maintenance, le téléphérique Papang de la CINOR reliant Chaudron à Bois-de-Nèfles à Saint-Denis, a transporté 415.000 passagers, a rappelé hier Maurice Gironcel, dont 75 % de jeunes de moins de 25 ans. Chaque année, le téléphérique doit être stoppé pour retendre le câble. Cette opération a pris moins de temps que prévu et le téléphérique a réouvert hier avec quelques jours d’avance.

Le téléphérique premier à rompre le monopole du tout-automobile

Pendant la fermeture, des bus ont été mis en place pour relier les différentes gares du téléphérique. Selon les témoignages des usagers, cette réouverture était attendue avec impatience. Après avoir goûté à un transport moderne, rapide, écologique et pas cher en site propre, la différence avec un bus dont le trajet dépend des aléas de circulation a pu être comparée. La balance penche donc nettement pour le téléphérique.
Rappelons également que ce mode de transport fonctionne avec l’électricité. La Réunion a le potentiel pour la produire à partir des énergies renouvelables disponibles en abondance à La Réunion. Mais elles restent sous-exploitées en raison du monopole du tout-automobile qui fonctionne avec des carburants importés polluants par nature, mais aussi de plus en plus cher.
Le téléphérique est donc le premier transport de masse à briser ce monopole. Sa forte utilisation par les jeunes est un encouragement par l’avenir : cette génération est la première depuis bien longtemps à connaître par l’expérience les avantages d’un mode de transport alternatif au tout-automobile.

L’urgence du retour du train

Ce plébiscite des usagers de Papang est un plaidoyer pour le retour du train à La Réunion. Comme le téléphérique, c’est un moyen de transport moderne, rapide, écologique, pas cher et en site propre qui peut avoir comme carburant l’électricité produite par les énergies renouvelables à La Réunion. Si le téléphérique est un transport de masse pour relier les différents quartiers d’une ville, le train l’est à l’échelle de toute La Réunion pour connecter les principales villes concentrées sur le littoral.
C’est là que réside l’avenir du transport de masse à La Réunion : le transport collectif qui réduit la dépendance de notre île aux importations de carburants achetés à prix d’or à des compagnies pétrolières qui fixent les tarifs.

M.M.



Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus