Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Mobilite > Mobilités

Tuk-tuk solaire : écologie et augmentation des revenus

Le monde change, une solution d’avenir venue des pays en développement

jeudi 29 septembre 2022


Au Yemen, une initiative du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) va à la diffusion de tuk-tuk fonctionnant à l’énergie solaire pour créer des revenus. Le tuk-tuk est un mode de transport très utilisé chez nos voisins, notamment à Madagascar. Pour les villes du littoral très embouteillées à La Réunion, le tuk-tuk peut offrir un service de transport collectif quasiment à la demande remplaçant avantageusement les voitures qui encombrent les rues, qu’elles roulent ou soient stationnées. Alors s’il fonctionne à l’énergie solaire, cela peut contribuer à l’autonomie énergétique.


Lorsqu’il a reçu son tuk-tuk alimenté par l’énergie solaire, Ali a dit : « C’était l’un des jours les plus heureux de ma vie »
Ali, père d’un enfant de 35 ans, a obtenu un diplôme en génie mécanique automobile en 2005. Mais en raison d’un état médical, il ne pouvait pratiquer l’ingénierie mécanique que pendant quelques mois.
Le salaire quotidien qu’Ali gagnait était insuffisant pour couvrir les besoins de sa famille. Et parce que cela dépendait de la nécessité de construire et de distribuer des biens, le revenu n’était pas stable.

Livraison de marchandises et transport de personnes

Un jour, après avoir entendu parler du programme de tuk-tuk solaire du PNUD, il s’est inscrit en ligne. Ali était l’une des 500 personnes sélectionnées pour participer au projet de formation RFF où ils ont appris l’entretien des tuques solaires et la gestion d’entreprise.
Ali a été inspiré pour créer et soumettre une proposition de micro-entreprise pour avoir la chance de recevoir un tuk-tuk solaire gratuit pour commencer ses opérations. Il était très heureux quand son plan a été accepté.
Avec la capacité supplémentaire des tuk-tuk, Ali a immédiatement commencé à développer son travail de livraison. Mais il ne s’est pas arrêté là — il a étendu ses services de livraison pour inclure des clients individuels. « Je me lève tôt tous les jours pour emmener et déposer des travailleurs à leur travail. Cela m’assure un bon revenu mensuel en plus des autres revenus quotidiens. »

Un moyen de transport plus social et économiquement viable

Comme les tuk-tuks utilisent un moteur électrique, une batterie et un panneau solaire, ils font partie d’un effort important au Yémen pour réduire les émissions et avoir un moyen de transport plus social et économiquement viable de personnes.
« Je gagnais environ 5 000 riyals yéménites (YER) [environ 5 euros] par jour quand je travaillais comme salarié quotidien. Maintenant, je gagne entre 20 000 et 30 000 YER [entre 20 et 30 euros] par jour. »
Les antécédents mécaniques d’Ali, en plus du cours de formation à la maintenance qu’il a suivis par le biais du PNUD, l’ont également aidé à travailler sur et à entretenir son nouveau Il a même créé un groupe WhatsApp pour soutenir d’autres propriétaires de tuk-tuk.
« Je me sens capable maintenant et je peux compter sur moi-même et soutenir ma famille », dit-il.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus