Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Mobilite > Transports aériens

Plan de restructuration d’Air Austral : unanimité pour un soutien supplémentaire de la Région

Une décision conditionnée par l’accord de l’État à la restructuration de la dette laissée par la direction nommée par Didier Robert

mercredi 29 juin 2022, par Manuel Marchal


Le plan de restructuration d’Air Austral était hier à l’ordre du jour de l’assemblée plénière de la Région. Les conseillers régionaux ont adopté à l’unanimité la participation de la Région à ce plan, ce qui signifie un engagement supplémentaire compris entre 10 et 15 millions d’euros. C’est un soutien au projet de reprise par des investisseurs réunionnais qui attendent de l’État un effacement de la dette considérable de la compagnie pour s’engager. Ce plan doit être présenté à l’Union européenne.


La situation d’Air Austral était à l’ordre du jour de la séance plénière du Conseil régional hier. Suite à d’importantes erreurs stratégiques précédent la crise COVID-19 et aux effets de la pandémie sur le secteur du transport aérien, la compagnie aérienne réunionnaise est au bord du gouffre. Le rapprochement avec Corsair semble désormais exclu suite au désengagement des investisseurs pressentis. Ne reste alors qu’une proposition de reprise piloté par le groupe Deleflie regroupant des acteurs réunionnais. L’engagement est conditionné par une décision de l’État d’effacer les dettes d’Air Austral, car il est hors de question pour ces investisseurs de prendre à leur charge un passif considérable estimé à plus de 300 millions d’euros.

10 à 15 millions d’euros de la Région

Ces investisseurs comptent injecter 50 millions d’euros dans une compagnie actuellement détenue à 99 % par la SEMATRA, société d’économie mixte dont la Région est l’actionnaire principal à hauteur de 73 %. La SEMATRA est donc sollicitée pour contribuer à ce plan de redressement pour un montant de 25 millions d’euros, dont 10 à 15 millions d’euros venant de la Région, 5 millions du Département et 5 millions de la Chambre de commerce et d’industrie de La Réunion.
Sur ces 25 millions d’euros, 13 millions sont destinés à financer une augmentation de capital. Au terme de l’opération, la SEMATRA détiendrait 45 % du capital d’Air Austral, contre 99 % aujourd’hui.
Ce schéma de financement va être transmis à l’Union européenne. Si l’État accepte d’intervenir comme le souhaite les repreneurs et si la Commission européenne donne son accord à ce plan, alors une feuille de route sera enclenchée. Elle prévoit une restructuration du capital d’Air Austral à hauteur de 30 millions d’euros ainsi qu’une réforme de la gouvernance des statuts.

Des Airbus pour remplacer les Boeing 777 ?

Le plan indique le remplacement du Conseil d’administration avec à sa tête un PDG par un Conseil de surveillance et un Directoire, ce qui était l’organisation initiale de la compagnie avant « l’époque Didier Robert ».
Par ailleurs, est annoncé une rencontre avec Airbus pour le renouvellement de la flotte long-courrier, actuellement composée de Boeing 777.
Au terme du débat, ce plan a été adopté à l’unanimité par les conseillers régionaux.

M.M.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus