Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > Mobilite > Transports aériens

Trois jours pour rêver et découvrir l’aviation

Fête de l’aviation

samedi 23 septembre 2023


L’aéroport Roland-Garros accueille jusqu’à dimanche soir le public désireux d’en savoir plus sur le monde et les métiers de l’aviation [1]. L’aéroport Roland-Garros, la Base 181, l’aéroclub de Gillot et la médiathèque de Sainte-Marie — quatre partenaires réunis pour l’organisation de ces trois jours — en ont fait hier matin la présentation.


Une quarantaine d’organisations de tous statuts sont associés à ces trois jours durant lesquels 400 visites seront organisées pour la découverte des secrets de l’aéroport, de ses engins volants et de leurs installations. Le public pourra faire plus ample connaissance avec toute la filière aéronautique Réunion-Mayotte et les diverses facettes de la vie aéroportuaire, au sol et dans les airs.
Guillaume Branlat, président du Directoire de l’Aéroport de La Réunion a exprimé très simplement la philosophie de ces trois jours : « Nous avons souhaité partager notre passion », avec l’objectif de toucher la jeunesse de l’île, la faire rêver et l’orienter vers les métiers de l’aviation que ce soit ceux des personnels au sol, des agents d’escale ou ceux des carrières militaires.

Viser les jeunes

Le Colonel Romain Gaston, pour la Base 181, a relevé pour sa part le lien privilégié qu’entretiennent les Réunionnais avec l’aviation (plutôt qu’avec la mer). L’an prochain, la Base 181 célèbrera le 50e anniversaire de son implantation à Gillot. Pendant ces trois jours, le public pourra notamment faire des visites de l’escale aérienne et des aéronefs en charge du fret. Le colonel Gaston a rappelé le partenariat instauré avec le lycée de Stella Matutina et les recrutements possibles dans plus de 50 métiers, qui assurent le soutien et le déploiement des aéronefs. A ce sujet, le centre d’information des forces armées est l’instance adéquate pour tous les collégiens et lycéens en quête de renseignements.
La médiathèque de Sainte-Marie également est un centre de ressource aéronautique, pour l’information et l’orientation des jeunes, comme l’a indiqué Chimène Bon, sa directrice. Ce centre a été ouvert pour servir de relais et pour l’éveil de vocations chez les jeunes. La médiathèque a conçu son partenariat bien au-delà des trois jours de la fête, puisque les rencontres avec les professionnels vont se prolonger jusqu’au 14 octobre, en semaine les mardis et vendredis ; avec aussi la présence de Pôle Emploi, la Mission Locale et plus d’une dizaine de partenaires associés à l’événement.
La médiathèque propose en particulier l’exposition « Femmes à la conquête du ciel », dans une scénographie qui fait le lien entre l’aventure aéronautique au féminin et l’univers imaginaire d’Hyspéria.

90 ans de l’aéroclub de Gillot

Enfin, ces trois jours de fête de l’aviation ouvrent évidemment au public les portes de l’aéroclub de Gillot (1933-2023), qui fête cette année ses 90 ans. Son président, Johnny ETHÈVE, a mentionné le partenariat avec la médiathèque de Sainte-Marie dans l’exposition « Femmes à la conquête du ciel ». Pendant les trois jours, l’aéroclub sera ouvert de 8h à 18h gratuitement et le public y découvrira également une exposition de photos du Rafale [2], présenté notamment par Sébastien Nativel, plus connu ici sous le nom de “Babouk”, en particulier le dimanche à 17h.
Une information sera faite sur le Brevet d’initiation aéronautique — un Brevet qui se prépare sur une année, avec un examen final.

Plus de 2700 emplois grâce à l’activité d’un aéroport

Johnny Ethève a également mentionné la présence de conseillers de l’armée de l’air et de l’Aéronavale et rappelé que « pour 2 personnes qui volent, il en faut 98 pour assurer la maintenance, logistique, etc. »
Les jeunes qui le voudront auront accès à un simulateur de pilotage, ou à l’hélicoptère Écureuil mis à disposition par le PGHM de la gendarmerie. Ils pourront également approcher les Véhicules Incendie Mousse (VIM) des pompiers de l’aéroport, ou « découvrir la troisième dimension dans in vol d’initiation au pilotage ».
De très nombreux Réunionnais se sont initiés aux vols par son entremise et aux métiers de l’air.
Le président du Directoire de l’aéroport a rappelé que l’activité de Roland-Garros représentait au total 2715 emplois, dont 2315 dans le secteur privé. La projection sur les années à venir est d’environ mille emplois supplémentaires, exigeant les formations correspondantes.


[1Toutes les informations sont sur le site internet de la Fête de l’aviation.

[2A propos du Rafale, l’un des partenaires de l’événement, fraîchement débarqué de New-York via Paris le matin même, a rappelé que Dassault avait étudié la possibilité de faire lancer des satellites par le Rafale.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus