Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > Politique > Actualités politiques

Après les sénatoriales : poursuivre le rassemblement pour aller vers un projet réunionnais

Conférence de presse d’EELV et des maires de Saint-Denis, Sainte-Suzanne, Saint-Benoît, Cilaos et de Le Port

mardi 26 septembre 2023, par Manuel Marchal


Au lendemain de l’élection d’Audrey Bélim au Sénat, les cinq maires soutenant la liste Défendre La Réunion au Sénat et EELV ont tenu une conférence de presse pour tirer les enseignements du scrutin et évoquer les perspectives de cette élection. L’heure est à l’élargissement du rassemblement pour aller vers un projet réunionnais pour développer le pays. La conférence territoriale élargie peut être l’instance de dialogue qui permettra de construire ce projet.


Ce 24 septembre, Audrey Bélim, tête de liste de Défendre La Réunion, est devenue la plus jeune représentante réunionnaise à la Haute assemblée. Sa liste de rassemblement était soutenue par le PCR, le PS, EELV, Ansanm, Banian et Cilaos. Hier 25 septembre à Saint-Denis, les cinq maires soutenant cette liste ainsi que EELV ont tenu une conférence de presse.
Maurice Gironcel, maire de Sainte-Suzanne (PCR) a salué une victoire du rassemblement autour d’un projet. Ceci a permis à la liste conduite par Audrey Bélim d’arriver en seconde position lors de ces sénatoriales. Pour le dirigeant communiste, la question du projet est essentielle. La Conférence territoriale élargie est le moyen le plus adapté pour co-construire ce projet, a-t-il dit en substance. Lancée depuis 2018 par le PCR, cette conférence territoriale élargie est une idée qui rencontre un écho toujours plus important. Basée sur la Conférence territoriale de l’action publique, elle est élargie aux forces vives : syndicats, partis politiques et associations.

Dynamique de rassemblement

Pour Ericka Bareigts, maire de Saint-Denis (PS), « nous continuons à rassembler les Réunionnaises et les Réunionnais autour de notre projet commun pour l’avenir de La Réunion ». « Cette nouvelle plateforme, plus dynamique, plus large, c’est ce qu’attend la population, un vrai projet autour de vraies valeurs », a-t-elle dit en substance avant de saluer la « formidable campagne » d’Audrey Bélim.
« Tout au long de cette campagne nous avons su, avec notre plateforme, créer une dynamique et un véritable rassemblement autour de notre jeune candidate. Nous avons porté un projet, une méthode d’hyper proximité afin de rester en lien avec le territoire et les élus », dit en substance Patrick Selly, maire de Saint-Benoît et représentant de Banian.

Projet réunionnais

« Une nouvelle offre politique s’est constituée à l’occasion de ces sénatoriales », estime pour sa part Jacques Técher, maire de Cilaos.
Olivier Hoarau, maire du Port (Ansanm), abonde dans le même sens : « la gauche prend deux mandats de sénateurs à la droite. Un nouveau dialogue politique s’installe aux plus hautes instances nationales. Il s’agit de se féliciter de notre victoire et de dire quels dossiers urgents nous confions à Audrey Bélim. Emploi, pouvoir d’achat, statut des élus. Nous sommes d’ores et déjà au travail », dit-il en substance.
Les élections sénatoriales sont maintenant terminées. Pour les maires soutenant la liste qui a permis l’élection d’Audrey Bélim, l’heure est maintenant à l’élargissement du rassemblement pour faire avancer la cause d’un projet réunionnais pour développer le pays.

M.M.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus