Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Cliquez et soutenez la candidature des Chagossiens au Prix Nobel de la Paix

Accueil > Politique > Actualités politiques

Des députés communistes pour contrer la baisse des fonds européens

Coût important de la guerre en Ukraine, impact des sanctions contre la Russie pénalisant l’économie de l’UE...

mardi 2 avril 2024, par Manuel Marchal


La Réunion n’est pas la seule concernée par la baisse des fonds européens. Selon Martinique Première, elle atteint 23 % dans ce territoire. Une explication peut être avancée. Lors de la négociation des fonds européens 2014-2020, un membre du Parti communiste réunionnais, Elie Hoarau, était député au Parlement européen, et le PCF comptait des députés dans cette assemblée. Pour la négociation des fonds européens 2021-2027, aucun parti réunionnais n’était représenté au Parlement européen, et le PCF n’avait pas de député.
Donc pour que l’Union européenne paie ce qu’elle doit à nos pays, alors il est nécessaire d’élire des députés communistes au Parlement européen. C’est ce que permettra le vote pour la liste conduite par Léon Deffontaines où figure Ary Yée Chong Tchi Kan, candidat des communistes réunionnais aux Européennes.


Ary Yée Chong Tchi Kan, candidat du PCR aux Européennes sur la liste conduite d'union par Léon Deffontaines (PCF).
Ary Yée Chong Tchi Kan, candidat du PCR aux Européennes sur la liste conduite d’union par Léon Deffontaines (PCF).

Entre 2014 et 2020, la Martinique avait reçu 780 millions de fonds européens. Pour la période 2021-2027, la Collectivité territoriale de Martinique recevra 600 millions d’euros du FEDER et FSE+, 86 millions du FEADER pour l’agriculture, et 17 millions d’euros pour la pêche. Ce montant total de 703 millions d’euros environ est en nette baisse.
Pour Guadeloupe Première, la diminution des fonds structurels européens au titre de la politique régionale est en diminution de 23 %.

Baisse en Martinique et à La Réunion

A La Réunion, c’est la même tendance. Selon la délégation de l’Union européenne en France, l’enveloppe FEDER+FSE allouée à La Réunion était de 1,647 milliard pour 2014-2020, contre 1,497 milliard pour 2021-2027, soit une baisse de 150 millions d’euros.
Pour le FEADER, le président du Département a annoncé 260 millions d’euros pour la nouvelle programmation, alors que le montant de la précédente s’élevait à 385,5 millions d’euros.
Autrement dit, à périmètre constant, les fonds européens sont en diminution aussi bien pour la Martinique que La Réunion.
Ces décisions montrent que l’alignement de l’Union européenne sur l’OTAN dans la guerre en Ukraine a d’importantes répercussions pour ces Etats membres. Des arbitrages sont nécessaires. En France, Paris choisit de diminuer de 10 milliards les dépenses consacrées notamment à l’education et à l’environnement et d’augmenter de 3 milliards l’aide militaire au gouvernement de Kiev.
Au niveau de l’Union européenne, s’ajoutent les questions des migrants ukrainiens accueillis par millions dans l’UE, de l’ouverture du marché agricole européen à la concurrence ukrainienne et du coût pour l’économie européenne des sanctions contre la Russie. Ces dernières ont fait considérablement augmenter le prix de l’énergie au profit de fournisseurs concurrents de la Russie.
Dans ce contexte, il importe que la voix de La Réunion soit prise en compte. Cela n’a pas été le cas.

Pas de communiste réunionnais ou français au Parlement européen : baisse des fonds européens

Une explication peut être avancée. Lors de la négociation des fonds européens 2014-2020, un membre du Parti communiste réunionnais, Elie Hoarau, était député au Parlement européen, et le PCF comptait des députés dans cette assemblée. Pour la négociation des fonds européens 2021-2027, aucun parti réunionnais n’était représenté au Parlement européen, et le PCF n’avait plus de député.
Par conséquent, avoir des députés communistes au Parlement européen permet à La Réunion et aux territoires comme la Martinique de voir leurs intérêts mieux défendus.
Car une baisse des fonds européens signifie une diminution des investissements et donc des emplois en moins à La Réunion.
Pour que l’Union européenne paie ce qu’elle doit à nos pays, alors il est nécessaire d’élire des députés communistes au Parlement européen. C’est ce que permettra le vote pour la liste conduite par Léon Deffontaines où figure Ary Yée Chong Tchi Kan, candidat des communistes réunionnais aux Européennes.

M.M.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus