Un pays « socialement hors-normes » depuis des décennies

Effondrement des offres d’emploi et inflation importante : le contexte des législatives à La Réunion

12 juin, par Manuel Marchal

À La Réunion, les législatives se déroulent dans un contexte social très tendu. Alors que le chômage de masse, le mal-logement, les inégalités, la vie chère et l’illettrisme font de La Réunion un pays « socialement hors-normes », les besoins de recrutements déjà insuffisants sont en train de s’effondrer et l’inflation est près de 2 fois plus forte qu’en France. Le système est totalement bloqué, il maintient dans la précarité la majorité de la population. Un projet réunionnais reste l’alternative la plus efficace pour redresser la situation. La responsabilisation des Réunionnais est le fondement du renouveau démocratique dans notre pays.

« La vulnérabilité des ménages augmente. Le nombre de personnes en difficulté financière déposant un dossier auprès de la commission de surendettement de l’IEDOM progresse de 12,9 % ce trimestre. Sur les trois premiers mois de l’année, le nombre de dossiers augmente de 19,3 % par rapport à l’année dernière. Par ailleurs, les montants de la production de crédits de découverts sont supérieurs de 64 % au 1er trimestre par rapport à l’année dernière ».
Cet extrait du dernier rapport de l’IEDOM illustre l’accélération de la crise dans notre pays. Les données du rapport de l’IEDOM permettent d’avancer des explications.

Les besoins de recrutements s’effondrent

La première est que les conditions sont réunies pour une hausse importante du chômage.
En effet, ce rapport indique une baisse des effectifs de près de 3 % dans le BTP sur un an, avec pour 2024 des besoins de recrutement en baisse de plus de 22 %.
Dans le commerce, l’activité a diminué au cours des 6 derniers mois. Les besoins de recrutement sont en baisse de plus de 4 %.
Constat encore plus inquiétant dans l’agriculture et l’agro-alimentaire. Les patrons de ce secteur annoncent une baisse des besoins de main d’oeuvre de près de 20 %.

La vie chère s’amplifie

Seconde explication : une inflation près de 2 fois plus importante qu’en France alors qu’à La Réunion, les prix sont déjà nettement plus élevés. Le symbole de cette crise est l’augmentation du prix de l’électricité : 43 % de hausse en 2 ans.
Cette situation accentue la précarité. Dans le cadre actuel, aucune amélioration n’est possible à cause de la structure néo-coloniale de l’économie. En effet, La Réunion sert à convertir la plus grande part possible des transferts publics venus de France en profits pour des entreprises privées ayant leur siège en France.

Un projet réunionnais pour dépasser un système totalement bloqué

Le système est totalement bloqué. Dans ces conditions, tout doit être remis à plat pour redonner l’espoir pour la population. Dans son communiqué du 9 juin dernier, le PCR rappelait que « les données de cette crise sont connues, toute comme ses raisons ». Pour redresser la situation, le PCR propose de responsabiliser les Réunionnais en faisant d’eux les principaux acteurs du développement de leur pays. C’est la proposition d’un projet élaboré par les Réunionnais et appliqué par eux pour que La Réunion sorte de ce système totalement verrouillé et s’engage enfin sur la voie du développement.

M.M.

A la Une de l’actuLutter contre la vie chèreLuttes pour l’emploiImpasse du modèleLégislatives 2024Responsabilité

Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?