Campagne du PCR pour « Gauche unie pour le monde du travail »

Européennes : solidarité PCR-PCF avec Ary Yée-Chong-Tchi-Kan et Léon Deffontaines

7 juin, par Manuel Marchal

Le PCR a un candidat aux élections européennes, Ary Yée-Chong-Tchi-Kan. Il est sur la liste « Gauche unie pour le monde du travail » conduite par Léon Deffontaines. C’est une illustration des liens de solidarité entre le PCR et le PCF depuis la création du parti réunionnais en 1959. Grâce à cette solidarité, les intérêts des Réunionnais seront défendus au Parlement européen.

Depuis deux mois, les militants du PCR sont mobilisés pour que « Gauche unie pour le monde du travail » obtienne le meilleur score à La Réunion afin d’avoir des députés au Parlement européen. Cette solidarité s’inscrit dans une relation marquée par le respect mutuel depuis la création du PCR en 1959.
Lors de son intervention au meeting de Sainte-Suzanne, Léon Deffontaines a appelé à poursuivre le travail de Paul Vergès au Parlement européen. Ce fut en effet en 1979 que Paul Vergès devient le premier député réunionnais au Parlement européen. Il était alors candidat sur la liste conduite par Georges Marchais, secrétaire général du PCF.
En 2019, Julie Pontalba fut la seconde candidate du PCR aux Européennes sur la liste conduite par Yann Brossat, jeune militant du PCF élu à Paris. En 2024, c’est Ary Yée-Chong-Tchi-Kan qui est le candidat du PCR sur une nouvelle liste d’union conduite par également par un jeune militant du PCF, Léon Deffontaines.
Au cours de cette campagne des Européennes, cette solidarité eut trois temps forts.

Ary Yée Chong Tchi Kan avec Léon Deffontaines et Emmanuel Maurel, député européen sortant et dirigeant de la Gauche républicaine et socialiste.
Ary Yée Chong Tchi Kan avec Léon Deffontaines et Emmanuel Maurel, député européen sortant et dirigeant de la Gauche républicaine et socialiste.

Le premier fut la participation d’Ary Yée-Chong-Tchi-Kan au meeting de lancement de la campagne de la liste « Gauche unie pour le monde du travail ». Il fut invité à prendre la parole au cours de cet événement.

Le second fut la venue à La Réunion les 18 et 19 mai de Sigrid Gérardin, deuxième de la liste conduite par Léon Deffontaines. Syndicaliste comme le tiers des colistiers d’Ary Yée-Chong-Tchi-Kan, elle rencontra des représentants du monde du travail à Sainte-Suzanne, notamment des syndicalistes agricoles et salariés. Puis elle prit la parole lors du meeting célébrant à Saint-Denis le 65e anniversaire de la fondation du Parti communiste réunionnais.

Le troisième temps fort fut l’intervention de Léon Deffontaines lors du meeting organisé par le PCR le 5 juin à Sainte-Suzanne. Voici un extrait de sa déclaration : « Ensemble demain au Parlement européen nous saurons défendre l’intérêt des Réunionnais. Nous saurons défendre un accès aux services publics. Nous saurons défendre une industrie, une agriculture. Et nous saurons surtout défendre les intérêts de l’île de La Réunion à Bruxelles et à Strasbourg. »

M.M.

A la Une de l’actuParti communiste réunionnais PCREuropéennes 2024

Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?