Emmanuel Macron va dissoudre l’Assemblée nationale, élections des députés les 30 juin et 7 juillet

Le président de la République annonce des législatives dans 20 jours

10 juin, par Manuel Marchal

Le chef de l’État a annoncé la dissolution de l’Assemblée nationale et des élections législatives les 30 juin et 7 juillet. Cette décision découle du résultat du scrutin. Elle prend de cours la plupart des partis politiques et va faire disparaître de l’espace médiatique les prévisibles scènes de triomphe de l’extrême droite au profit de la campagne des législatives qui sera courte mais sans doute intense : dans 20 jours, on vote. A noter la brève diffusion sur France 2 d’un sondage sur la dissolution de l’Assemblée nationale effectué dans les jours précédents les Européennes donnant 57% pour et 43% contre. Le service public audiovisuel a eu du flair.

Le chef de l’État est intervenu hier soir à l’annonce des premiers résultats. Emmanuel Macron a dit en substance avoir entendu le message des électeurs et a décidé d’y répondre à sa façon : décret de dissolution de l’Assemblée nationale en préparation avec des élections législatives dont le premier tour se tiendra le 30 juin, et le second tour le dimanche suivant.
Cette décision découle du résultat du scrutin à l’heure de la prise de parole du chef de l’Etat : 52 % de participation, l’extrême droite à plus de 30 %, la mouvance présidentielle à 15 %, le PS à 14 % et LFI à moins de 9 %, LR à moins de 6 % EELV juste au-dessus de 5 % et le PCF à 2,5 %.
Cette annonce a pris de court la plupart des partis politiques, en particulier l’extrême droite qui s’attendait à occuper le haut de la scène médiatique à cause du résultat des élections européennes d’hier.

Un sondage de France 2 sur la dissolution de l’Assemblée effectué avant le vote des Européennes

A noter que lors de la soirée électorale de France 2, le résultat d’un sondage ayant pour question "Êtes-vous favorable à une dissolution de l’Assemblée nationale" est apparu à l’écran. Réalisé à partir du 6 juin sur plus de 8000 internautes, il donne le résultat suivant : 57% pour, 43% contre. Le service public audiovisuel a eu du flair...
De ces Européennes, il ne sera donc plus question. Toute l’attention sera basculée sur la campagne des élections législatives avec un premier tour dans 20 jours.

M.M.

A la Une de l’actuEuropéennes 2024Législatives 2024

Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?