Retour sur la visite de la numéro 2 de la liste « La Gauche unie pour le monde du travail »

Sigrid Gérardin : « C’est l’esprit de Paul Vergès que nous allons porter »

24 mai

Lors de sa visite à La Réunion, Sigrid Gérardin, deuxième de la liste « la Gauche unie pour le monde du travail » a été interrogée par nos confrères de « Zinfos 974 ». Elle a rappelé le sens du partenariat avec le PCR et son candidat Ary Yée Chong Tchi Kan.

Sigrid Gérardin est professeure dans un lycée professionnel. Elle est également syndicaliste. Le tiers des candidats de la liste « la Gauche unie pour le monde du travail » sont des syndicalistes.
Elle est colistière de Ary Yée Chong Tchi Kan, candidat du PCR aux Européennes.
Sigrid Gérardin était à La Réunion les 18 et 19 mai derniers. Durant son séjour, elle fut interrogée par plusieurs médias. Notre confrère « Zinfos 974 » a publié son interview mercredi dernier.
Elle a notamment insisté sur les liens de solidarité entre le PCR et ses partenaires de la liste. Sur « Zinfos 974 », Sigrid Gérardin a rappelé que Paul Vergès fut un des premiers députés au Parlement européen sur la liste de Georges Marchais, « vous avez pu mesurer tout ce qu’il a pu faire pour La Réunion et tous les territoires d’outre-mer ». Elle a également déclaré ceci : « C’est l’esprit de Paul Vergès que nous allons porter, une politique au service de l’intérêt général, au service des salariés, de l’égalité et pas au service de la finance ».
Sigrid Gérardin a rappelé l’importance d’une majorité de progrès au Parlement européen. Car le bilan de la majorité sortante, c’est une aggravation de la pauvreté et la réapparition de la guerre sur le continent européen. « La Gauche unie pour le monde du travail » milite pour une Europe de la Paix.
En tant qu’enseignante et syndicaliste, elle connaît bien les conséquences de l’ingérence de l’Union européenne dans les politiques éducatives. Jusqu’à peu, l’école était un lieu préservé des directives et règlements, mais pour les capitalistes c’est un marché. « Le patronat européen a entériné du traité de Lisbonne que l’école ne devait plus se soumettre à l’émancipation des jeunes, à la qualification, mais aux besoins immédiats des entreprises et de l’économie », a-t-elle dit.
D’où la nécessité de remettre en cause ces règles grâce au changement de composition du Parlement européen. Sur ce point, Sigrid Gérardin a indiqué qu’avec le franchissement de la barre des 5 %, la liste aura d’ores et déjà 5 députés. Ce seront donc au moins 5 députés qui porteront la voix de La Réunion dans l’esprit de Paul Vergès.

A la Une de l’actuParti communiste réunionnais PCRPaul VergèsEuropéennes 2024

Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?