Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Politique > Actualités politiques

CINOR : « Un plan de mandature ambitieux, innovant et engagé »

Réussir ensemble le défi du Nord Durable et Solidaire

jeudi 18 mars 2021, par Marlène Sitouze


L’adoption, samedi dernier, en Conseil Communautaire des Orientations Budgétaires 2021 a inauguré l’ouverture d’une nouvelle ère pour la CINOR : ces orientations budgétaires s’inscrivent, effet, dans le cadre d’un Plan de Mandature courant jusqu’à 2030. L’objectif partagé par les trois communes-membres étant de réussir ensemble le défi du Nord de manière Durable et Solidaire. Un plan de Mandature ambitieux, innovant et engagé incarné comme nous l’avons vu dans notre édition d’hier par une nouvelle identité visuelle et s’articulant autour de cinq orientations stratégiques et trente-deux engagements que chacun à son niveau est appelé à s’approprier et à faire vivre sous les couleurs de la Solidarité et de la Fraternité pour « ansanm, ansanm » bâtir une société nouvelle où chacun et chacun occupera sa juste place. Présentation de cet outil au service du développement et avant tout centré sur l’humain et ses préoccupations immédiates, à court, moyen et long terme :
Synthèse : M.S.


Les 5 orientations stratégiques de « Terre d’avenir » :

Être au plus près des habitants de la CINOR pour répondre aux mieux à leurs besoins tout en réduisant les situations de vulnérabilité et d’inégalité.

Affirmer la dimension de territoire-capital de l’île en retrouvant un dynamisme économique, créatif et ambitieux.

Améliorer le cadre de vie pour plus de bien-être et une meilleure santé.

Promouvoir un territoire durable, respectueux de l’environnement et des ressources.

Rassembler et fédérer l’ensemble des forces vives de la CINOR et de la population autour d’un projet utile, ambitieux et solidaire ».

… et ses 32 engagements :

1 : Réaliser « la ville de l’hyper-proximité autour de centralité de quartier » où tout est à moins de quinze minutes ; Adapter donc le Schéma de Cohérence Territorial (SCOTT) dans une approche » aménagement du territoire ».
2 : Mettre en place une politique de mixité sociale et d’habitat adaptée et solidaire pour apporter une solution à tous les publics, notamment, les séniors et les personnes à mobilité réduite.
3 : Privilégier des espaces de respiration et de loisirs de qualité.
4 : Développer un territoire intelligent basé sur le collaboratif et l’interactif pour faciliter la vie des habitants.
5 : Impulser un nouvel élan économique intercommunal.
6 : Encourager des dynamiques innovantes et audacieuses e, notamment, l’économie numérique sur les sites : Technor, Zone économique Roger Payet, Pôle Quartier-Français.
7 : Développer les partenariats avec les acteurs économiques autour de l’investissement, du foncier et de l’aménagement de zones économiques, de l’innovation et de l’emploi (diffusion du label French Tech, accompagnement de la filière aéronautique, hall technologique bio-économique.
8 : Mettre en œuvre une politique d’insertion à forte valeur ajoutée, avec les acteurs du territoire (clause sociale à 15 % dans les marchés publics, développement de l’offre de formation professionnalisante, promotions des ateliers et de chantiers d’insertion,…)
9 : Elaborer une stratégie partenariale favorisant l’emploi local et durable ;
10 : Se diriger vers un modèle économique circulaire, social.
11 : Développer et moderniser le réseau de transport en commun .
12 : Privilégier les mobilités actives par rapport à la voiture individuelle ;
13 : Instaurer progressivement la gratuité des transports collectifs.
14 : Engager une politique culturelle novatrice et structurée.
15 : Améliorer l’efficience des opérations funéraires ;
16 : Conforter le soutien aux personnes en difficulté, notamment, en renforçant les Maisons des Services Publics.
17 : Promouvoir et encourager le bien-être et la santé.
18 : Privilégier les sources locales d’énergies (photovoltaïques, éolienne, hydrogène, énergie marine,…)
19 : Maîtriser la consommation électrique en réduisant la consommation et en développant des équipements plus économes ;
20 : Renforcer le Plan Climat de la CINOR .
21 : S’engager vers une utilisation raisonnée de l’eau potable y compris le traitement de l’assainissement.
22 : Mettre en place un plan de gestion de l’eau pluviale, des rivières et des ravines (GEMAP) pour limiter le risque inondation.
23 : Réfléchir à la gestion des déchets à l’échelle de l’île pour bâtir une cohérence d’action.
24 : Optimiser les filières de traitement techniquement et financièrement (ouverture d’un centre de valorisation multi-filières, création de nouvelles déchèteries…)
25 : Encourager l’implication citoyenne à la rééducation des déchets.
26 : Lutter plus fortement contre toutes les nuisances pour préserver le cadre de vie.
27 : Assurer le volet répressif par le biais d’une force assermentée de l’environnement en soutenant les brigades vertes communales.
28 : Favoriser l’implication des agents de la CINOR dans le projet intercommunal.
29 : Favoriser l’émergence de nouvelles pratiques professionnelles (mobilité et promotion en interne, formation,…)
30 : Associer tous les publics à l’élaboration des grands projets.
31 : Améliorer la communication en renforçant notamment la présence numérique.
32 : Développer une politique de coopération internationale basée sur les compétences de la CINOR .



Les 5 orientations stratégiques ainsi que les 32 engagements fondent le socle du Plan de Mandature 2021-2030 visant la mise en valeur du territoire, le développement de l’attractivité et l’amélioration de la qulaité de vie des habitants. Un plan de Mandature procédant d’un travail de co-construction entre les trois communes-membres et l’ensmeble de ses forces vives ainsi que l’ont souligné, à tour de rôle, Ericka Bareigts et Maurice Gironcel, le président de la CINOR, lors de la conférence de presse en date du 12 mars dernier (Photo : MM)



Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus