Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Politique > Actualités politiques

FLNKS : « la construction de notre destin commun passe par le respect de l’autre »

Le FLNKS demande au CSA l’arrêt de la diffusion de spot publicitaires électoraux au « caractère calomnieux, infantilisant et dégradant »

mercredi 1er décembre 2021


Le FLNKS constate qu’au prétexte de campagne officielle, les Calédoniens subissent la diffusion d’une propagande dont le FLNKS « dénonce le caractère calomnieux, infantilisant et dégradant des spots animés du camp du NON, également diffusé et largement sponsorisé sur les réseaux sociaux ». « Nous demandons que ces spots animés soient retirés de la campagne audiovisuelle, tant qu’ils distillent de la condescendance à l’égard des Kanak et des Wallisiens Futuniens », souligne le FLNKS qui rappelle que « la construction de notre destin commun passe par le respect de l’autre. Si les partisans du NON ne l’ont toujours pas compris, l’Etat Français serait-il aussi devenu sourd et aveugle à ses propres principes fondamentaux de fraternité ? »


« Alors que la campagne officielle n’a commencé que depuis deux jours, les partisans du NON disposent seuls de la campagne audiovisuelle, en raison de notre non-participation. Ainsi, en considérant les différents groupes déclarés, plusieurs modules sont diffusés en prime time dans cet espace audiovisuel qui est servi aux Calédoniens. Au-delà du fait, que nous considérons que cette campagne ne peut être que partisane puisqu’avec un seul son de cloche nous ait donné, nous assumons notre non-participation dans les règles de propagande officielle.

Pour autant, force est de constater que les messages ne sont pas plus originaux qu’aux précédentes campagnes référendaires en faisant toujours croire à nos concitoyens que voter NON nous assurera un avenir meilleur et que c’est la seule solution viable pour l’avenir de nos enfants. Le Bureau politique du FLNKS dénonce le caractère calomnieux, infantilisant et dégradant des spots animés du camp du NON, également diffusé et largement sponsorisé sur les réseaux sociaux.

La teneur des propos des personnages animés tourne en dérision les conséquences du OUI et stigmatisent les populations Kanak et océaniennes avec des accents de langage sur des thèmes fondamentaux du vivre ensemble dont nous sommes tous conscients qu’il est suffisamment fragile.

Nous interpellons le CSA, la commission de contrôle et le conseil des sages pour rétablir une situation plus saine. La construction de notre destin commun passe par le respect de l’autre. Si les partisans du NON ne l’ont toujours pas compris, l’Etat Français serait-il aussi devenu sourd et aveugle à ses propres principes fondamentaux de fraternité ?

Nous demandons que ces spots animés soient retirés de la campagne audiovisuelle, tant qu’ils distillent de la condescendance à l’égard des Kanak et des Wallisiens Futuniens. Faire campagne, seuls, ne vous octroie pas tous les droits. Ces droits que vous chérissez tant pour un maintien de notre pays au sein de la République.

Jean Creugnet, pour l’animation du BP FLNKS »



Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus