Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Politique > Actualités politiques

La Réunion entre les deux géants économiques du 21e siècle : ZLECA et RCEP

Depuis le 1er janvier 2022, un nouveau monde

samedi 15 janvier 2022, par Correspondant Témoignages


D’un côté la Zone de libre échange continentale africaine, 1,3 milliards d’habitants et plus de 2 milliards au cours de ce siècle, intégrant tous les voisins de La Réunion, de l’autre, le RCEP, 30 % de l’humanité et du PIB mondial, allant de la Chine à l’Australie et englobant, le Japon, la Corée du Sud et le Vietnam. Entre les deux : l’océan Indien qui sera amené à redevenir l’océan le plus actif en termes d’échanges. Pourra-t-on encore dire que La Réunion est à l’écart des grands courants commerciaux, qu’elle est éloignée des grands marchés ? Le PIB du RCEP correspond déjà à lui seul et à quelques points près à celui de l’UE et des USA cumulés.


Lors d’une conférence de presse tenue en ligne ce 14 janvier, le Parti communiste réunionnais alerte sur les rapides changements dans le monde qui peuvent être des opportunités.
Julie Pontalba rappelle qu’en l’espace d’un an ce sont créées deux grandes zones de libre-échange : la Zone de libre échange continentale africaine (ZLECA) depuis le 1er janvier 2021, et le Partenariat économique régional global (RCEP) depuis le 1er janvier 2022.
David Gauvin présente ces deux ensembles. Le RCEP compte 14 pays représentant 30 % de la population mondiale et 30 % du PIB mondial. « A côté de nous, l’Asie s’organise pour créer une zone économique » qui sera l’interlocuteur de l’Union européenne.

220 millions d’Africains appartiennent à une classe moyenne

La ZLECA regroupe 55 États, 1,3 milliard d’habitants et un poids économique de 3400 milliards de dollars. Elle comprend tous les pays voisins de La Réunion, ce qui pose « la question de la pertinence de la COI », précise David Gauvin. « Si ces ensembles ont décidé de se réunir, c’est pour commercer en priorité entre eux », poursuit-il. A titre d’exemple, « les exportations intra-africaines sont estimées à 70 milliards de dollars, d’ici 2025 les réductions tarifaires devraient augmenter les échanges de 22 milliards ».
« Le RCEP réunit d’anciens ennemis : Chine, Japon, Corée », poursuit-il. Ceci montre combien le monde change, ce qui pose la question de la place de La Réunion. A ce jour, la classe moyenne en Afrique compte 220 millions de personnes qui sont susceptibles d’acheter des produits réunionnais.
Cette situation est ensuite décrite par Manuel Marchal sous la forme de deux cartes. La première présente l’océan Indien comme principaux centre des échanges mondiaux car il relie les deux principaux blocs économiques en termes de population, la ZLECA et le RCEP et compte notamment l’Inde comme riverain, une des premières puissances économiques mondiales. L’océan Indien sera le principal centre des échanges mondiaux. Pourra-t-on encore dire que La Réunion est à l’écart des grands courants commerciaux, qu’elle est éloignée des grands marchés ? Le PIB du RCEP correspondra à quelques points près à celui de l’UE et des USA cumulés.

Quel avenir pour un million de Réunionnais ?

En termes de démographie, la croissance sera très importante. En 2050, alors que La Réunion comptera environ un million d’habitants, Madagascar en comptera 50 millions, le Mozambique 65 millions et la Tanzanie 137 millions. En 2100, quand La Réunion stagnera sous un million d’habitants, Madagascar dépassera 100 millions d’habitants, le Mozambique en comptera 127 millions et la Tanzanie 300 millions. Imagine-t-on une Tanzanie de 300 millions d’habitants avec un niveau de vie de pays émergent ?
De plus, une nouvelle ère de relations se construit entre l’Afrique et la Chine, avec le Forum de coopération sino-africain. Des relations nées dans la solidarité dans les luttes de libération et pour le droit de la République populaire de Chine de représenter la Chine à l’ONU. La Chine est un pays qui a été colonisé, tout comme l’Afrique. La politique mise en œuvre par le Parti communiste en Chine depuis 1949 ont donné des résultats incontestables en termes de lutte contre la pauvreté, d’accès à la santé et d’élévation du niveau de vie, dans un pays qui a autant d’habitants que l’Afrique. Cela annonce donc une intensification considérable des échanges dans notre région.




Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus