Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Politique > Actualités politiques

Le PCF pour un « plan d’urgence pour les territoires d’outre-mer »

Grève générale illimitée contre l’obligation vaccinale en Guadeloupe

jeudi 18 novembre 2021


« Tout doit être fait pour répondre aux attentes de la population et éviter ainsi un embrasement général dont personne ne peut mesurer aujourd’hui ni les limites, ni les conséquences » : Fabien Roussel, secrétaire national du PCF, appelle à un « plan d’urgence pour les territoires d’outre-mer ».


Depuis lundi, un appel à la grève générale illimitée contre l’obligation vaccinale dans certaines professions a été lancé par le collectif LKP. Ce collectif comprend notamment des syndicats. Des affrontements ont déjà eu lieu entre des pompiers grévistes et des gendarmes. Cette mobilisation s’organise autour de barrages, de manifestations et d’opérations escargot.

Fabien Roussel, secrétaire national du PCF et candidat à l’élection présidentielle s’est exprimé sur ce point mardi. Car la grève générale en Guadeloupe est une illustration d’une situation sociale explosive dans les anciennes colonies françaises intégrée dans la République en tant que collectivités d’outre-mer.
« Les besoins sont considérables, en matière de santé publique, bien sûr, mais aussi pour tout ce qui concerne les biens de première nécessité ». Le dirigeant communiste revendique « l’examen d’un plan d’urgence pour les territoires d’outre-mer, à l’image de ce qui vient d’être décidé pour Marseille ».

Car la réponse du gouvernement est manifestement insuffisante. C’est que rappelle l’examen des crédits destinés à l’Outre-mer dans le projet de loi de Budget. Le projet du gouvernement a « suscité incompréhension et colère, chez de nombreux parlementaires mais aussi, plus largement, au sein des populations concernées », en raison selon lui de la majorité qui a bloqué « systématiquement toutes les propositions » d’amendements des députés d’Outre-mer, « de droite et de gauche », « amenant des solutions concrètes et durables, à la hauteur des enjeux et des périls encourus ».

Selon le secrétaire national du PCF, « après ce premier rendez-vous manqué, le risque est immense d’un soulèvement populaire en outre-mer, synonyme de blocage économique et institutionnel ».
La grève générale en Guadeloupe, le fait que la Martinique soit « prête elle aussi à la révolte » doivent amener une prise de conscience : « Tout doit être fait pour répondre aux attentes de la population et éviter ainsi un embrasement général dont personne ne peut mesurer aujourd’hui ni les limites, ni les conséquences ».



Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus