Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Politique > Actualités politiques

Nadine Gironcel Damour : « Co-construire une Réunion plus forte, solidaire et durable »

Après les législatives

samedi 25 juin 2022, par Nadine Gironcel Damour


Candidate du PCR aux législatives dans la 6e circonscription, Nadine Gironcel Damour tire des enseignements de la séquence électorale de ces derniers mois. Elle souligne l’importance de « renouer une relation de confiance avec les citoyens » afin de faire reculer la forte abstention, ainsi que de la conférence territoriale élargie pour « pour définir un projet de développement pour La Réunion, projet fait par les Réunionnais et pour les Réunionnais ».


A la Réunion, lors des élections présidentielles, l’analyse des résultats avait déjà été claire et sans équivoque. Les Réunionnais ont exprimé un vote de contestation, à l’égard des démocraties représentatives et des politiques publiques menées jusqu’à présent.
Cette défiance s’est encore manifestée, lors des dernières élections législatives, avec un taux d’abstention massif de 70 %, confirmant la profonde crise démocratique, traversée aussi bien à la Réunion, qu’en France hexagonale.
Face à ce constat alarmant, l’enjeu de demain sera de renouer une relation de confiance avec les citoyens, et ce, par une réelle prise en compte de leur opinion et des réalités quotidiennes, auxquelles ils sont confrontés.
Non, nous ne pouvons pas accepter l’idée que les habitants se désengagent, se désintéressent de la vie publique, des décisions qui impactent leur quotidien ou leur avenir.
Plus que jamais, la voix réunionnaise a besoin d’être entendue, reconnue et écoutée.

« La page des élections est tournée, mais les problèmes demeurent »

Aujourd’hui, la page des élections est tournée, mais les problèmes demeurent. La situation est inquiétante, caractérisée par un taux de chômage record, une cherté de la vie extrêmement élevée, des difficultés pour se loger dignement et un pouvoir d’achat en berne.
Cette situation déjà très précaire, tend malheureusement à s’aggraver, avec l’accélération de l’inflation, depuis ces derniers mois.
Une crise économique marquée où les propositions d’actions, pour renverser ce constat affligeant, peinent à émerger. Pire ! Tout notre potentiel économique se fait racheter par des holdings étrangères, peu enclines à sauvegarder notre identité réunionnaise, si chère aux valeurs que je défends.
C’est pourquoi, forte de mes convictions et des valeurs que je porte, en tant que membre du Parti Communiste Réunionnais, je suis animée par la volonté d’agir et d’être force de proposition, pour sortir La Réunion, de cette léthargie qui ne fait qu’empirer.

« Conférence territoriale élargie aux forces vives »

En l’occurrence, la mise en place d’une conférence territoriale, élargie aux forces vives, devient incontournable, pour définir un projet de développement pour La Réunion, projet fait par les Réunionnais et pour les Réunionnais.
Je réclame également, la mise en réflexion d’une loi de programmation pour notre territoire, avec la prise en compte de nos atouts et de nos spécificités, afin d’impulser un nouveau modèle économique générateur de croissance et d’emplois.

Dans cette dynamique, le développement de la filière canne sucre énergie est à accompagner, avec plus de 150 sous-produits, issus de la canne à sucre.

« Créer les conditions de la coopération »

La souveraineté alimentaire est possible, si nous créons le cadre législatif qui protégera notre agriculture et permettra une coopération régionale, internationale et vertueuse. Des mesures concrètes existent pour l’atteinte de cet objectif, à l’instar du développement de la culture de riz hybride, qui aboutirait à une production de 40000 tonnes de riz par an et ce, en utilisant le potentiel de nos terres en friches.

Par ailleurs, pour apporter des solutions pérennes aux problématiques des Réunionnais, il devient urgent de favoriser un réel travail en partenariat avec les chambres consulaires, les associations de citoyens et tous les acteurs porteurs d’idées.

Créer les conditions de la coopération, est la clé pour co-construire une Réunion plus forte, solidaire et durable !

Nadine Gironcel Damour.
Conseillère Régionale
Militante du Parti Communiste Réunionnais



Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Messages

  • TB tout cela, pour ma part, je constate que pour ce qui concerne l’emploi local, on pourra créer de nombreux postes pour le futur train, un TER péi qui reliera St Joseph à Ste Rose, soit au-delà de l’ancien tracé du CFR, vite oublié pour laisser place au tout voiture qui se poursuit hélas. 12 ans de perdu pour laisser la place à la NRL qui n’est toujours pas achevée mais déjà inaugurée, un comble non ? Avec le retour du train, aussi bien pour sa réalisation que pour son exploitation, passagers et fret compris, pour le plus grand plaisir des passagers, qu’ils soient des élèves, des touristes, des citoyens locaux qui parfois se remémoreront alors le tan lontan. Ceci est encore vrai pour tout ce qui rendra l’île autonome en énergie avec les renouvelables qui par définition sont : déjà présentes sur place, inépuisables à notre échelle de temps et gratuites, qui dit mieux ? Quel gâchis de se contenter d’importer, donc de polluer, du charbon venu d’Afrique ou d’Australie pour, le bruler ici pour au final, faire chauffer de l’eau dans nos cumulus qui équipent nos logements, hôtels, bâtiments administratifs, scolaires, sanitaires etc. Rien pour le long terme avec toutes les conséquences que l’on commence à vivre, supporter et ce n’est qu’un début ! Vive le changement, surtout lorsqu’il peut donner des idées, du travail, de la dignité, bref, de la joie de vivre, de l’espoir d’un monde meilleur ! Il y a du boulot, et de l’espoir. Quand la Réunion servira de (bon) modèle à suivre ? Elle a tout pour réussir cette transition : une population jeune, parfois très diplômé, du soleil, de la place, une situation géographique inespérée, une histoire, l’océan pour la rendre autonome en sel, un autre comble lorsqu’on se rend compte que l’on importe ce produit etc. Bonne semaine, Arthur qui pédale en attendant mieux, le TER péi enfin !

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus