Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Politique > Actualités politiques

Régionales : Ericka Bareigts annonce le Pacte Réunionnais pour l’Emploi

La tête de liste de Nouvel Avenir de La Réunion présente plusieurs mesures pour protéger la population de la crise

lundi 31 mai 2021, par Manuel Marchal


Vendredi à Sainte-Suzanne, Ericka Bareigts a présenté plusieurs mesures sociales inscrites dans le programme de la liste Nouvel Avenir de La Réunion qu’elle conduit aux régionales. Afin de lutter contre la pauvreté, un Pacte Réunionnais pour l’Emploi est proposé. Il vise la création de 30.000 emplois en priorité pour les plus de 50 ans, afin d’apporter un revenu suffisant pour sortir de la pauvreté.


C’est à Sainte-Suzanne qu’Ericka Bareigts a présenté vendredi le volet social du programme de la liste Nouvel Avenir de La Réunion. Aux côtés de ses colistiers Nadine Damour du Parti communiste réunionnais, de Nicolas Bénard (Génération-s) et de Sabrina Dijoux, la candidate soutenue par le PCR y a rencontré les journalistes.
Le manque d’emploi et sa conséquence la pauvreté sont les deux principaux problèmes à La Réunion. Notre île compte en effet plus de 180.000 travailleurs inscrits à Pôle emploi, ainsi que près de 40 % de la sa population qui survit sous le seuil de pauvreté. Cette situation n’est pas nouvelle, elle découle de toute une série de mesures prises au cours des dernières décennies. Elle est à l’origine de la crise sociale, économique et politique que connaît La Réunion.

La Région Réunion est la collectivité responsable de la planification économique. Son rôle n’est donc pas d’embaucher à tour de bras ou de subventionner largement des emplois précaires. La Région Réunion doit créer les conditions pour le développement économique, notamment par les investissements.
Mais face à la crise sociale, la collectivité doit également s’impliquer dans la politique de l’emploi. Le chômage touche principalement deux catégories d’âge : les jeunes de moins de 25 ans, et les aimés de plus de 50 ans.

Lutter contre le chômage des jeunes et des seniors

Pour protéger nos aînés du chômage, Ericka Bareigts propose un partenariat entre la Région, l’État, le Département et des structures intervenant dans le domaine de l’insertion. L’objectif est de soutenir la création de 30.000 emplois à temps partiel mais de longue durée, destinés en priorité aux plus de 50 ans. En ajoutant le montant du salaire à celui de la Prime d’activité, il sera possible pour la famille d’avoir un revenu supérieur au seuil de pauvreté.
Concernant les jeunes, Nouvel Avenir de La Réunion propose un Pack Régional Jeunesse pour les moins de 25 ans. Il s’agit d’un revenu minimal de 1000 euros par mois comprenant bourse, Garantie Jeune, indemnité de formation et de stage, prime d’installation et d’équipement, aide au logement, tickets restaurants, Pass Mobilité Gratuite voire un complément de revenu.
Rappelons que dans le cadre actuel, les jeunes de moins de 25 ans n’ont pas droit à un revenu minimal garanti sauf exceptions. La proposition présentée vendredi lors de la conférence de presse d’Ericka Bareigts à Sainte-Suzanne vise donc à mettre fin à cette inégalité.

Bus gratuit selon des critères sociaux

La politique sociale de la Région comportera également un volet logement. Ericka Bareigts propose que la collectivité accompagne la réhabilitation de 700 logements aidés par an. Elle souhaite également augmenter l’aide à l’amélioration pour les propriétaires modestes et âgés avec un plafond à 30 000 euros (au lieu de 20 000 euros).
Le programme veut aussi répondre aux besoins de déplacement. La Région Réunion est responsable des transports inter-urbain, le réseau « Cars Jaunes ». L’idée est de proposer le transport gratuit pour les 16-25 ans et les plus de 50 ans, sous condition de revenu : le Pass Mobilité Gratuite pour les transports inter Urbains.
Les chefs d’entreprise seront aussi des bénéficiaires potentiels de cette politique sociale, avec un Pacte de Confiance TPE. Il s’agit de simplifier les procédures d’aides financières, en généralisant les avances et les contrôles à posteriori. Le Pacte de Confiance TPE est aussi une nouvelle aide immédiate, remboursable pour moitié, équivalente à 4 mois de chiffres d’affaires, sur simple présentation de 3 pièces comptables.

M.M.


Nadine Damour, Nicolas Bénard, Ericka Bareigts et Sabrina Dijoux.



Un message, un commentaire ?

signaler contenu


Facebook Twitter Linkedin Google plus