Actualités

Arrêter les mesurettes au coup par coup

Arrivée d’Annick Girardin, ministre des Outre-mer

Témoignages.re / 18 septembre 2019

"C’est l’exaspération, la population en a plein le dos, entre la dernière visite de la ministre des Outre-mer et aujourd’hui, la situation s’est aggravée", a commencé Yvan Dejean, secrétaire général du PCR.

Lors d’une conférence de presse, Yvan Dejean a expliqué que le message que le Parti Communiste Réunionnais tient à lui transmettre en priorité est : "Attention, l’incendie a été éteint, mais le feu couve encore".

En effet, après la présentation du contexte économique et social de plus en plus dégradé par Julie Pontalba, membre du secrétariat du PCR, ce dernier a assuré qu’"on ne lui demande pas de régler les problèmes avec un système mécanique qui a déjà donné tout ce qu’il pouvait, mais qu’il faut désormais tourner une nouvelle page".

"Cette nouvelle page doit être écrite par les réunionnais, pour maîtriser notre destin", a assuré le secrétaire général du PCR.

Le PCR est depuis plusieurs années dans une démarche de rassemblement et de responsabilisation des réunionnais : "responsabiliser les réunionnais et leurs donner l’exercice de ces responsabilités, afin de changer les choses concrètement".

Outre cette volonté profonde PCR, Yvan Dejean a aussi souligné les nombreuses propositions de son parti, qui ont été présenté à plusieurs reprises et à toutes les occasion, afin de débattre et trouver un consensus optimal pour le développement de La Réunion.

Il a ainsi expliqué qu’il était désormais temps de construire un projet global qui "traite les problèmes de fond" et non qui met en place des mesurettes au coup par coup. "Il faut prendre en compte les problèmes dans leur ensemble".

Pour proposer au gouvernement ce projet, il apparaît essentiel pour le PCR de "mettre tout le monde d’accord pour dire ce qu’il y a à dire afin de changer les choses". Ainsi, le PCR propose la mise en place d’une Conférence territoriale élargie qui réunirait tous les acteurs économiques, sociaux, environnementaux et culturels, ainsi que les citoyens, tels que les Gilets Jaunes.

Raison pour laquelle, Yvan Dejean appelle "toutes les forces vives à élaborer un projet", d’autant plus que dans un mois le président Emmanuel Macron sera en visite dans l’île. "L’occasion de lui présenter notre projet", a assuré le secrétaire général.

Selon lui, "on ne peut pas se permettre des clivages, droite ou gauche. Car un chômeur de droite ou un chômeur de gauche, reste un chômeur. Dans le contexte dans lequel on vit actuellement à La Réunion, ce rassemblement ne sera pas un clan contre un autre".

Pour le PCR, le message adressé à Annick Girardin, ministre des Outre-mer, est clair : "il faut assurer le rassemblement de toutes les forces vives du péi pour répondre aux problèmes réunionnais."