Canne à sucre

Bruxelles a un problème de “fuite”

La Commission européenne et la réforme de l’OCM-Sucre

Témoignages.re / 25 mai 2005

(page 16)

La Commission européenne a un problème de “fuite” sur ses scénarii pour le prix du sucre, à en croire “United Press International” dans son édition du vendredi 20 mai dernier.
Voici ce que dit le confrère : "Un document préparatoire interne, comportant des plans pour les changements dans la politique du prix du sucre dans l’Union - et notamment une baisse de 39% du prix du sucre d’ici à la mi 2006, a commencé à circuler mercredi.
Le lendemain, une note presque identique a été distribuée aux alentours des bureaux de la commission de Bruxelles et divulguée à la presse"
. C’est ce que “Témoignages” révélait, de deux sources différentes, dans son édition de lundi.
L’EUobserver, une publication interne de l’Union (version papier et site Internet) a rapporté vendredi que "des commissaires ont donné depuis chacun une version légèrement différente du document, dans l’espoir que des journalistes rapporteraient l’une de ces versions, révélant du même coup l’origine de la “fuite” sur l’information interne concernant le prix du sucre".
“United Press International” conclut ainsi : "La Commission, qui n’a pas dit si elle avait trouvé la source des “révélations”, fixe l’aide au prix du sucre tous les deux mois. Si une fuite en révèle le montant, cela peut empêcher les grossistes du sucre d’encaisser rapidement une fortune".
De là à en déduire une connivence illicite entre la Commission de Bruxelles et les gros exportateurs, il n’y a qu’un tout petit pas, très révélateur d’un certain fonctionnement de l’Union et de ses “ministres intègres”.
Et si la démocratie des peuples mettait un peu d’ordre dans tout cela le 29 mai ?

P. D