Canne à sucre

Des usiniers anticipent l’ouverture du marché européen

Hausse importante de la production de sucre dans les PMA

Témoignages.re / 5 août 2008

Tout près de nous, sur le continent africain, des usiniers multiplient les investissements pour être prêts à exporter massivement du sucre PMA (Pays les Moins Avancés) en Europe dès l’an prochain. Les usiniers réunionnais font partie de ces investisseurs qui anticipent cette ouverture du marché européen.

Des rapports de presse indiquent que les plans d’Illovo visant à accroître sa production de sucre en Afrique pour passer des 5 millions de tonnes actuelles à 8,5, voire 9 millions de tonnes, sont en bonne voie. La « stratégie à long terme d’Illovo consiste à investir dans les pays moins avancés, qui bénéficieront d’un accès privilégié sur le marché du sucre de l’Union européenne à compter du mois d’octobre de l’année prochaine ».
Plus près de nous, au Mozambique, quatre usiniers s’attendent à produire environ 295.000 tonnes de sucre cette année, par rapport aux 243.860 tonnes produites en 2007, selon le directeur général de l’Association des producteurs de sucre (APAMO), Joao Jeque.
Les quatre sociétés sucrières ont déjà commencé la campagne de production 2008. Elles ont l’espoir de dépasser le meilleur bilan de ces 30 dernières années. Il a été atteint en 2005, lorsque, grâce à des conditions climatiques favorables, 265.000 tonnes de sucre ont été produites.
Selon les prévisions de l’AMAPO, Xinavane et Maragra, deux sociétés situées dans la province de Maputo devraient produire 80.400 tonnes et 79.691 tonnes respectivement. Les sociétés Sena et Mafambisse, dans la province de Sofala, sont prêtes à produire respectivement 75.000 et 60.000 tonnes.
Les usines Mafambisse et Xinavane, propriétés du groupe sud-africain Tongaat-Hullett, prévoient de s’étendre. Une source de Tongaat-Hullett dit que l’idée sous-jacente à cette extension est de profiter du marché européen dans le cadre de l’initiative “Tout le sauf les armes” qui permet d’exporter sans quota, ni droit de douane le sucre fabriqué dans les PMA à partir de l’année prochaine.
Tongaat-Hullet espère produire l’année prochaine 177.000 tonnes de sucre dans ses deux usines du Mozambique. Pour cela, un investissement de 189 millions de dollars est prévu. 63% seront consacrés à la modernisation et à l’extension des usines. Au total, 7.500 créations d’emplois sont également à la clé.
Force est de constater qu’aux portes de La Réunion, les investisseurs amplifient leurs efforts pour profiter de l’ouverture du marché européen du sucre aux PMA l’an prochain. Parmi ces investisseurs, notons la participation des usiniers réunionnais à la production sucrière de la Tanzanie.
Produit dans des pays de notre région à un coût moins élevé que le sucre réunionnais, le sucre PMA sera vendu sur le même marché. Cette concurrence sera certainement à l’ordre du jour des négociations du prochain règlement sucrier. Quelle sera la décision des Européens ?