Canne à sucre

Mariann Fischer-Bœl : “2005 : année cruciale pour le sucre”

Selon “le Mauricien” du 22 janvier

Témoignages.re / 25 janvier 2005

Dans un article paru samedi dernier, notre confrère de l’île sœur rapporte les propos de la commissaire européenne à l’agriculture : 2005 sera bien un année décisive pour l’Organisation communautaire de marché Sucre, de laquelle dépend le devenir de la filière canne-sucre réunionnaise.

(Page 2)

La commissaire européenne à l’Agriculture, Mariann Fischer-Bœl, a soutenu que 2005 sera une année cruciale pour le sucre. C’était lors d’un discours prononcé à Berlin en fin de semaine pour marquer l’ouverture de la Semaine verte internationale. Elle s’est appesantie sur le fait que la réforme du Régime Sucre de l’Union européenne est plus qu’une urgence, vu que "le régime communautaire du sucre est resté pratiquement inchangé pendant quarante ans. Il est grand temps de le préparer à l’avenir. Sur ce point, les 25 États membres sont unanimes".
Mais la commissaire européenne à l’Agriculture reconnaît qu’il y a des aspects fondamentaux de la réforme qui sont sujets à controverse. "Tout d’abord, certains plaident en faveur d’une renégociation de l’initiative “Tout sauf les armes” (TSA), afin de maîtriser les inévitables importations de sucre en franchise de droits en provenance des pays concernés. Il n’est, selon moi, pas réaliste d’envisager que les pays TSA puissent être intégrés dans un système de quotas à la suite de nouvelles négociations. Je ne crois pas non plus qu’avec une telle approche, l’UE envoie un signal positif dans la perspective des négociations de Doha. Je suis en outre fermement convaincue que la réforme de 2003/2004 doit maintenant être également appliquée au secteur du sucre européen, secteur important qui doit améliorer sa compétitivité et s’orienter davantage en fonction des impératifs du marché", a-t-elle fait ressortir.
Mariann Fischer-Bœl a également commenté l’appel interjeté par l’Union européenne contre la position de l’Organisation mondiale du Commerce au sujet du Régime Sucre de l’UE. "Nous avons contesté cette décision. La décision de l’organe d’appel est attendue pour le 28 avril prochain. Nous élaborerons alors d’ici l’été une proposition de règlement en vue de la modification de l’organisation du marché du sucre. Nous devrons ensuite parvenir à un accord politique sur le régime du sucre avant novembre 2005 au plus tard, afin de ne pas compromettre les discussions de l’OMC en décembre à Hong Kong. À ce sujet, je tiens à rappeler que le régime actuel du sucre expire le 1er juillet 2006 ; si nous ne réussissons pas à arrêter une nouvelle organisation du marché du sucre, celui-ci ne sera plus soumis à aucune réglementation", devait-elle conclure au chapitre sucre.

(Source : Le Mauricien)