Canne à sucre

OCM-Sucre : d’autres réactions

Témoignages.re / 25 novembre 2005

o Chambre d’agriculture
Dans un communiqué diffusé hier, la Chambre d’agriculture affirme que "la baisse européenne du prix du sucre est plus faible que prévue initialement et les compensations seront plus importantes" et que "surtout, dans les DOM, l’État français sera autorisé à verser des aides permettant de compenser intégralement le prix de la canne jusqu’en 2014". La Chambre d’agriculture "appelle l’ensemble des agriculteurs à se mobiliser pour que la canne reste l’élément central de leurs revenus et de notre économie".
Elle demande également aux Pouvoirs publics "de veiller à ce que la stabilité des surfaces agricoles garantisse et accompagne la stabilité économique de la filière canne-sucre".

o Jeunes agriculteurs
Selon les Jeunes agriculteurs, "la possibilité d’une compensation intégrale pour nos planteurs est une véritable victoire syndicale". D’après le syndicat, "le maintien d’un niveau de prix par les compensations est une bonne chose, mais l’avenir de la filière se jouera sur le terrain par un engagement politique majeur des collectivités locales et territoriales sur le foncier".

o Conseil général
Dans un communiqué diffusé hier, le Conseil général "a pris connaissance avec satisfaction des dernières décisions relatives au nouveau règlement OCM-Sucre". Le Conseil général évoque des "avancées" qui "doivent être interprétées comme autant de signes positifs et redonner confiance à nos planteurs pour l’avenir". "Il faut donc que tous les acteurs publics et les opérateurs privés continuent à croire en la filière canne/sucre, pivot de notre agriculture et dont l’horizon est aujourd’hui éclairci même si la vigilance doit rester de mise", conclut le Département.