Canne à sucre

« Résultats en forte croissance » pour Tereos : et pour les planteurs de La Réunion ?

Alexis Duval : « Tereos sort renforcé de la libéralisation du secteur sucrier européen »

Manuel Marchal / 8 juin 2020

Le 5 juin, Tereos a communiqué ses résultats. Le propriétaire des deux usines sucrières a réalisé d’importants bénéfices dans le sucre. Sur la base de ces résultats, et de l’analyse du président de Tereos affirmant que « la stratégie mise en œuvre par Tereos porte ses fruits. Tereos sort renforcé de la libéralisation du secteur sucrier européen, avec des résultats en forte croissance », les planteurs de canne à sucre de La Réunion doivent avoir droit à leur part dans ces résultats.

JPEG - 75.2 ko

Commentant les résultats de Tereos sur l’exercice 2019-2020, son président, Alexis Duval, déclare selon un communiqué de la société coopérative en date du 5 juin :

Dans un secteur alimentaire en profonde mutation, la stratégie mise en œuvre par Tereos porte ses fruits. Tereos sort renforcé de la libéralisation du secteur sucrier européen, avec des résultats en forte croissance. L’Ebitda du Groupe s’établit à 420 millions d’euros, en croissance de 53 % et le cash-flow à 234 millions d’euros, en hausse de 43 %. L’activité et les résultats des trois divisions de Tereos sont en progression, y compris sur un marché européen qui a été lui marqué par une baisse des surfaces agricoles et une décroissance de la consommation de sucre. Tereos conforte sa place de 2e producteur mondial de sucre. Notre activité Sucre Europe connaît le plus fort rebond, avec un Ebitda en hausse de 157 % à 95 millions d’euros. La division Sucre International reste la première contributrice aux résultats opérationnels du Groupe, avec un Ebitda de 222 millions d’euros, en hausse de 32 % (36 % à taux de change constant)

Le communiqué précise au sujet du sucre produit en Europe par Tereos : « La bonne dynamique commerciale (croissance de 27 % de la part de marché de Tereos sur le sucre en Europe depuis la fin des quotas) et agricole (croissance de 22 % des surfaces betteravières en France depuis la fin des quotas) ont permis de tirer pleinement parti du rebond de 58 euros sur le marché du sucre en Europe au second semestre. Les surfaces de betterave de Tereos seront en hausse de 4 % en Europe pour la campagne 2020/21. Tereos valorise désormais 50 % des betteraves en France ».

Manifestement, la situation a changé à Tereos où il était question de crise en raison de la fin des quotas. Ce résultat indique donc que Tereos a fait des bénéfices. Mais, à la différence des planteurs de betteraves qui forment la coopérative Tereos, les planteurs réunionnais n’en font pas partie et sont donc privés des informations dues aux membres de la coopérative. Cette situation ne doit pas empêcher Tereos de récompenser financièrement les planteurs réunionnais pour leur contribution aux « résultats en forte croissance » de la coopérative.

M.M.