Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Politique > Canne à sucre

Retard dans le démarrage de la campagne sucrière : désaccord entre Tereos et les planteurs sur le protocole d’échantillonnage

Une semaine après la signature de la Convention canne

mercredi 20 juillet 2022, par Manuel Marchal


Les commissions mixtes d’usine de Bois-Rouge et du Gol qui devaient fixer la date de début de la campagne sucrière n’ont pu se tenir hier en raison d’un désaccord sur le protocole d’échantillonnage des chargements de cannes pour déterminer la richesse en sucre.


Photo Toniox.

En raison du refus de Tereos d’accepter les propositions des planteurs pour la nouvelle Convention canne, le démarrage de la campagne sucrière a pris du retard. En raison d’un désaccord entre les planteurs et Tereos sur le protocole déterminant la richesse des chargements de cannes livrés, ce retard s’accentue.

Après la signature intervenue le 13 juillet, les Commissions mixtes d’usine de Bois-Rouge et du Gol devaient se réunir hier afin de décider du démarrage de la coupe. Ces commissions n’ont pu se tenir, les représentants des planteurs ont refusé de siéger car ils dénoncent un « passage en force » de Tereos sur la question de l’échantillonnage des chargements.

Ce protocole est destiné à déterminer la richesse en sucre du chargement, ce qui constitue une part importante du prix que Tereos doit payer au planteur pour l’achat des cannes. L’industriel veut procéder lui-même à un second contrôle dans certains cas, ce qui signifie qu’il suspecte une fraude. C’est inacceptable pour les syndicats qui siègent en Commission mixte d’usine.
La date de démarrage de la campagne sucrière n’est donc pas encore décidée.

M.M.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus