Canne à sucre

Réunion du CTICS : la CGPER refuse de discuter sous la pression

Encore un incident pendant la campagne sucrière

Témoignages.re / 31 juillet 2020

Hier s’est tenue une réunion ordinaire du CTICS. La CGPER a refusé de siéger car une fausse nouvelle diffusée sur les réseaux sociaux a été à l’origine d’un rassemblement improvisé visant à mettre la pression sur cette instance. Voici les explications de la CGPER dans un courrier adressé par Jean-Michel Moutama, président de la CGPER, au président du CTICS.

JPEG - 91.6 ko
Les cannes à sucre cultivées à La Réunion ne sont pas des cannes à fibres, matière première de la filière canne-énergie.

« Cette réunion a lieu tous les mois, et elle permet aux industriels et aux planteurs de traiter les problèmes liés à la marche habituelle de la campagne sucrière.
Mais, un appel a été lancé sur les réseaux sociaux, affirmant que la rencontre de cette après-midi devait discuter uniquement du protocole d’échantillonnage, alors que cette question n’était qu’un des dossiers abordés. Cet appel a débouché sur la venue d’une vingtaine de personnes ayant la volonté d’en découdre.

Nous déplorons l’attitude de certains syndicats qui veulent qu’une réunion technique se tienne sous la pression. Les conditions ne sont en effet pas réunies pour que les discussions se passent de manière sereine.

C’est pourquoi, Monsieur le Président, j’ai le regret de vous informer que le représentant de la CGPER ne participera pas à cette réunion. Seul un climat apaisé permettra des discussions constructives pour toute l’interprofession. C’est ainsi que tous les élus du CTICS pourront remplir correctement leur mission. La CGPER rappelle qu’elle est toujours prête à défendre les intérêts des agriculteurs dans cette instance, à condition que les choses se passent dans le calme »