Canne à sucre

Signature d’une convention d’emprunt avec Dexia

Grands chantiers du Département

Témoignages.re / 24 décembre 2004

Sur un volume d’investissement de 200 millions d’euros, le Département a recours à un emprunt de 90 millions d’euros, répartis entre bailleurs nationaux et locaux. Dexia-Crédit Local est le principal financeur avec 36 millions d’euros.

(Page 6)

L’Assemblée plénière du Département, dans sa séance des 4 et 5 décembre 2003, a voté une enveloppe d’emprunt global de 90 millions d’euros. Le Conseil général a décidé d’affecter cet emprunt aux grands chantiers engagés, tels que l’irrigation du littoral Ouest et les travaux de construction des collèges.
C’est ainsi qu’ont été signés hier deux contrats importants avec Dexia-Crédit Local - un des principaux bailleurs de fonds - pour un montant total de 36 millions d’euros. Le nouveau directeur de l’agence réunionnaise de Dexia, banque spécialisée dans le financement des collectivités, a été présenté à cette occasion, il s’agit de Francis Teynier.
Pour le reste, la Caisse de dépôts et de consignation apporte 10 millions d’euros, l’Agence française de développement 16 millions, La BFC océan Indien 7 millions d’euros, la BRED 7 millions, la Caisse d’Epargne 7 millions et le Crédit Agricole 10 millions. Ces emprunts sont en cours de finalisation.

Basculement des eaux : surcoût de 150 millions d’euros

En ce qui concerne le chantier du transfert des eaux, repris depuis le mois de mai 2004, il avance de 3 mètres par jour à l’explosif. Le tunnelier étant bloqué, une galerie de contournement se termine pour aller à l’avant du tunnelier et le dégager. La livraison est prévue pour l’année 2010. Sur les six ans qui viennent, les besoins de financement affichent un surcoût de 150 millions d’euros. Surcoût qui vient s’ajouter aux 700 millions d’euros du projet.
Le Conseil général a besoin de 90 millions d’euros dans les trois ans à venir pour mener à bien le basculement et attend toujours une réponse de l’État pour savoir quelle enveloppe il compte attribuer. Trente millions d’euros sont déjà acquis grâce au FEDER (Fonds européen de développement des régions).
Le volume d’investissement du Département est de 200 millions d’euros, ces fonds sont destinés à financer aussi l’entretien des routes départementales, les contrats d’aides aux communes, et le domaine social (crèche, garderie).

Eiffel