Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Politique > Co-développement

40 ans d’ouverture sur le monde pour l’Université de La Réunion

Journée d’accueil des étudiants internationaux : 674 inscrits issus de 55 nationalités

samedi 17 septembre 2022, par Manuel Marchal


C’était hier la rentrée des étudiants internationaux à l’Université de La Réunion. L’Amphithéâtre bioclimatique accueillait ce 16 septembre 327 étudiants issus de 47 nationalités. Au total, 674 étudiants internationaux de 55 nationalités sont inscrits cette année à l’Université de La Réunion, dont 255 Comoriens et 55 Malgaches. Depuis 40 ans, l’Université de La Réunion a fait de l’ouverture sur le monde une de ses valeurs fondamentales.


L’Université de La Réunion fête cette année son 40e anniversaire. Ce sont également 40 années d’ouverture sur le monde pour la seule université française et européenne de l’océan Indien. Cette année, ces 40 ans donneront lieu chaque mois à la mise en valeur d’un thème. Le mois de septembre est celui de l’international.
Une journée était consacrée ce 16 septembre à l’accueil des étudiants internationaux. Ils sont pour le moment 674 étudiants de 55 nationalités, dont 255 des Comores et 137 de Madagascar. 327 étudiants nouvellement inscrits issus de 47 nationalités étaient invités hier à une journée en leur honneur. L’événement a commencé dans l’Amphithéâtre bioclimatique du Campus du Moufia, en présence notamment de Frédéric Miranville, président de l’Université, d’Anne Françoise Zattara, vice-présidente de l’Université de La Réunion en charge de l’Europe, des Relations internationales et de la Coopération régionale, des consuls de Chine et d’Inde et de représentants de la Mairie de Saint-Denis, du Conseil départemental et de l’État.

Nouveaux programmes d’échanges

Anne Françoise Zattara a présenté l’Université de La Réunion. Créée voici 40 ans, elle est la seule université française et européenne dans l’océan Indien. Cela l’a amené dès sa création à tisser des liens avec les pays de son environnement régional. La vice-présidente de l’Université a rappelé les trois valeurs fondamentales de son établissement : ouverture au monde, excellence et partage.
Souhaitant la bienvenue aux nouveaux étudiants, elle a fait part des dispositifs d’échanges permettant l’ouverture sur l’international. Elle mit notamment en exergue un nouveau programme avec l’Université du Kwazulu-Natal en Afrique du Sud, ainsi que REUNION, un dispositif de mobilité spécifique aux étudiants de notre région. Elle a salué notamment les autorités diplomatiques, les collectivités et le CROUS pour leur implication dans favoriser cette ouverture sur le monde.

« Cet apport est une richesse »

Gilles Lajoie, président du conseil académique de l’Université a souligné l’aspect culturel de ces échanges. Il a rappelé que les paysages de La Réunion font partie du Patrimoine mondial. Il souligna que la population de La Réunion est un modèle du vivre ensemble. « Elle est constituée de peuples de l’océan indien et elle a su toujours relever les défis ». Gilles Lajoie a souhaité aux étudiants qu’ils soient « les ambassadeurs du vivre ensemble ». Et qu’au terme de leur cursus à La Réunion, quand ils rentreront dans leur pays, ces jeunes puissent parler de La Réunion, « de son peuple, de sa langue ».
Frédéric Miranville, président de l’Université a souligné que le nombre important d’étudiants internationaux, et la diversité de leurs nationalités, rappelle l’attractivité de la seule université française et européenne de l’océan Indien. « Cet apport est une richesse », a-t-il déclaré. Il a également indiqué que l’Université de La Réunion est reconnue internationalement, notamment dans le classement de Shanghai au titre des Sciences de l’atmosphère.
Il conclut en faisant part du fait que « le vivre ensemble reste un modèle fragile » : « les efforts produits individuellement doivent être multiplicateurs sur le plan collectif pour faire face aux défis du changement climatique, du risque de guerre ».

« Vous êtes le capital humain »

Représentant le Département, David Belda a déclaré : « nous sommes une terre d’accueil. Il souligna l’omniprésence de la bienveillance de la population ».
Joëlle Raharinosy, élue aux sports féminins, intervenait au nom de la Mairie de Saint-Denis. Elle rappela qu’elle fut une jeune étudiante malgache dans la même situation que les jeunes présents, lorsqu’elle arriva à Aix-en-Provence dans un pays qui n’était alors pas le sien.
« Vous êtes le capital humain », dit-elle avec force. « Vous êtes ici pour les compétences, le savoir-faire, le savoir être et aussi pour partager ». A l’université, « les rencontres avec des gens du monde entier sont formidables », conclut-elle.
Laurent Amar, conseiller diplomatique auprès du préfet, fut le dernier à s’exprimer. Il salua l’activité de l’université pour se déployer à l’international. Il rappela son emplacement stratégique, au carrefour de deux axes : le partenariat avec l’Afrique et celui avec la région indo-pacifique.
Après ces intervention, la matinée s’est poursuivie par l’inauguration et la présentation de l’exposition « 40 cartes pour 40 ans d’ouverture sur le monde », retraçant l’évolution des représentations de La Réunion dans la cartographie depuis le 12e siècle jusqu’à nos jours.

M.M.


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus