Renforcer les liens d’amitié entre nos peuples

40 ans de la COI : 2024, année culturelle

1er février

« Puisque cela fait quatre décennies que la COI soutient ses États membres dans de nombreux secteurs du développement durable, il nous a semblé important et utile, pour marquer nos 40 ans, de décréter 2024, année culturelle de la COI. » C’est en ces termes que le Secrétaire général de la Commission de l’océan Indien (COI), Pr. Vêlayoudom Marimoutou, a annoncé le calendrier des activités en soutien à la culture en ligne avec « la mission première de la COI comme édictée dans l’Accord de Victoria du 10 janvier 1984, à savoir ‘‘renforcer les liens d’amitié’’ entre nos peuples ». C’était lors d’une conférence de presse, le 31 janvier 2024 à Port-Louis (Maurice), avec la participation sur place et en visioconférence d’opérateurs culturels, de partenaires au développement, de représentants des États membres et de médias.

Cette année culturelle de la COI démarre avec un double lancement :

o Le lancement d’un concours photo organisé par le projet Gouvernance, paix et stabilité (GPS) de la COI sur financement de l’Agence française de développement (GPS). Ce concours, ouvert aux citoyens et résidents des États membres âgés de plus de 18 ans, a pour thème : « Parce que chaque voix compte | Pour un rôle accru des femmes et des jeunes dans nos sociétés ». Ce concours vise à sensibilisation sur les enjeux de gouvernance et d’engagement dans la vie publique à travers la photographie. Une exposition itinérante des photographies sélectionnées sera organisée à partir du mois de mai 2024. Trois prix seront décernés avec, à la clé, du matériel photographique d’une valeur allant de 500 euros jusqu’à 1500 euros. Le concours est ouvert jusqu’au 30 mars 2024. Les candidatures devront se faire exclusivement en ligne sur le site de la COI à l’adresse : www.commissionoceanindien.org/concoursphotogps/

o Le lancement du cinquième numéro de DNT — Do Not Touch, « revue d’art et d’esprit de l’océan Indien », réalisé en collaboration avec la COI, le Hennessy Park Hotel et Précigraph. Pour la COI, ce partenariat avec ArtMedia Production s’est avéré naturel afin de « mettre en valeur les talents créatifs de la région et signifier notre engagement à promouvoir les expressions artistiques, la création, la réflexion », a précisé Pr. Vêlayoudom Marimoutou. Pour la directrice de publication de DNT, Isabelle Motchane-Brun : « Ce partenariat avec la COI est non seulement une marque de confiance et une reconnaissance du travail accompli par l’équipe de DNT depuis 2018, mais surtout une reconnaissance de la valeur artistique et du potentiel créatif des artistes de la région ». DNT est commercialisé dans les librairies des États membres ou en commande auprès de DNT et Pamplemousses éditions.

Ce sont surtout les activités du projet de développement des industries culturelles et créatives (ICC) de la COI qui tiendront le haut du pavé tout au long de cette « année culturelle de la COI ». Après une année 2023 de préparation et de lancement de premières activités, ce projet de la COI financé par l’AFD accélèrera le rythme de ses actions. De nombreux lancements et démarrages sont prévus (dates indicatives), notamment :
o 20 février : appel à proposition pour soutenir les festivals, foires et évènements culturels avec jusqu’à 7 subventions d’un montant maximal de 10 000 euros aux structures organisant ce type d’évènements dans la région ;
o 08 mars 2024, journée internationale des droits des femmes : démarrage des soutiens à l’entrepreneuriat féminin dans le tourisme pour contribuer à l’autonomisation économique des femmes et promouvoir l’inclusivité. La COI a d’ailleurs réalisé un diagnostic genre dans les ICC ;
o 1er avril : 2e cycle de soutien à la mobilité « AléVini » à destination des opératrices et opérateurs culturels de la région ;
o 15 avril : fonds de soutien pour la production d’œuvres numériques alliant créativité, innovation et accessibilité ;
o 21 mai : cycle d’octroi de bourses pour des formations certifiantes, notamment des masters, afin de professionnaliser le secteur culturel et créatif ;
o 1er juin : soutien aux entrepreneurs culturels en partenariat avec des structures d’encadrement qui pourront apporter des subventions émanant de la COI aux entrepreneurs ;
o 12 juillet : fonds de soutien à la co-création amplifier la dynamique régionale de création, de circulation et d’expressions artistiques. Il est prévu de soutenir jusqu’à 6 projets de co-création cette année par des subventions maximales de 20 000 € par projet.

Au total, la COI soutiendra les opérateurs culturels de l’Indianocéanie grâce à une enveloppe globale de subventions de 1,8 million d’euros jusqu’en 2026.
En outre, une plateforme des ICC, kiltir.org, est en cours de conception et sera prochainement lancée.
Cette plateforme participative rassemblera des ressources thématiques, un annuaire, des opportunités, des actualités, entre autres. D’autres activités thématiques (e-sport ; patrimoine ; diversité culturelle ; plaidoyer) et des formations (muséographie ; management culturel ; droit d’auteur) seront organisées cette année.

L’année culturelle de la COI sera aussi marquée par la 4e édition du prix Indianocéanie qui a déjà récompensé en 2018 Jean-Pierre Haga Andrianmampandry pour « Le jumeau », Davina Ittoo pour « Misère » en 2019 et Sharon Paul en 2021 pour son premier roman « Le cantique du rasta ». Après une édition spéciale jeunesse remportée par sept collégiennes mauriciennes pour leur nouvelle « Mo, le destin de Kariko » en 2023, il est donc prévu de lancer au cours du premier semestre un nouvel appel à écritures en partenariat avec le Département de La Réunion et le Bureau régional pour l’océan Indien de l’Organisation internationale de la Francophonie. Le prix sera alors décerné en fin d’année pour clôturer l’année culturelle de la COI.


Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?