A Maurice et aux Seychelles

Célébrations du 40e anniversaire de la Commission de l’océan Indien

13 janvier

Le 40e anniversaire de la Commission de l’océan Indien a donné lieu à une soirée de célébration organisée par le secrétariat général de l’organisation d’intégration régionale dont fait partie La Réunion. Cet événement eut lieu en présence de plusieurs anciens secrétaires généraux de la COI, et d’un signataire de l’Accord de Victoria qui créa la Commission de l’océan Indien en 1984.
Parallèlement, une cérémonie avait lieu aux Seychelles.
« La COI est unique en Afrique : elle est la seule organisation régionale exclusivement insulaire ce qui lui vaut de porter non seulement la voix de ses États membres mais aussi celle des autres États insulaires d’Afrique », a indiqué le secrétaire général de l’organisation.

Le 10 janvier 1984, la signature de l’Accord général de coopération, dit « Accord de Victoria », a formellement établi la Commission de l’océan Indien (COI). Depuis quatre décennies, la COI anime l’action collective de ses États membres (Union des Comores, France au titre de La Réunion, Madagascar, Maurice et Seychelles). Au fil des années, les missions et les champs d’intervention de la COI se sont élargis pour couvrir l’ensemble des Objectif de développement durable.

Célébrations de 40 ans de coopération

Pour marquer ces 40 ans de coopération et de solidarité régionales, le Secrétariat général de la COI a organisé une soirée de célébration le 10 janvier 2024 à Balaclava (Maurice) en présence, entre autres, de Hon. Maneesh Gobin, chef de la diplomatie mauricienne et président du Conseil des ministres de la COI ; Pr. Vêlayoudom Marimoutou, secrétaire général de la COI ; M. Jean Claude de l’Estrac, père fondateur de l’organisation et secrétaire général de 2012 à 2016 ; M. Wilfrid Bertile, secrétaire général de la COI de 2001 à 2005 ; M. Anil Gayan, ancien ministre et signataire de l’Accord de Victoria en 1984 ; des représentants du corps diplomatique et des partenaires au développement, ainsi que des agents de la COI.
En parallèle, aux Seychelles, le ministère des Affaires étrangères a également marqué le coup avec l’inauguration d’une plaque informative sur la COI dans le « jardin de la COI » à Roche Caïman, un levé des drapeaux des États membres et de la COI, ainsi que la publication d’articles et interviews dans les médias locaux.

40 ans de résultats

« La COI est unique en Afrique : elle est la seule organisation régionale exclusivement insulaire ce qui lui vaut de porter non seulement la voix de ses États membres mais aussi celle des autres États insulaires d’Afrique. Elle est l’une des expressions des liens qui unissent nos territoires et plus encore l’expression d’une volonté politique de coopérer, le symbole d’un avenir en commun », a déclaré le Pr. Vêlayoudom Marimoutou.
Le secrétaire général de la COI a également partagé quelques résultats de la COI pour la région. Ces résultats couvrent des secteurs variés : sécurité maritime, santé, connectivité régionale, gestion durable des écosystèmes et des ressources naturelles…
40 résultats sont présentés dans un supplément spécial COI du Journal des Archipels consultable au lien suivant : Magazine des 40 ans de la COI | janvier 2023 (commissionoceanindien.org)

Une célébration ponctuée de dévoilements

La soirée du 10 janvier a également été marquée par :
- Le dévoilement du logo spécial des 40 ans de la COI réalisé par Alison Clain. Cette jeune Réunionnaise a participé au concours régional de création du logo des 40 ans pour lequel 74 candidatures ont été reçues. Son logo, plébiscité lors d’un vote par les agents de la COI et les Officiers permanents de liaison des États membres, lui permet de remporter 2000 euros.
- La projection du nouveau film institutionnel de la COI qui présente les missions et les champs d’intervention de l’organisation.
- La remise d’une douzaine de trophées à des agents de la COI en reconnaissance de leur engagement de plus de 10 ans au service de la coopération régionale.
« Les 40 ans de la signature de l’Accord de Victoria est une belle opportunité de mettre à l’honneur celles et ceux qui ont fait et qui font la COI. Chacune et chacun à son niveau, en son temps et à sa mesure, apporte une pierre à notre Maison commune. Ils et elles sont plus que des agents d’appui et de bureau, des jeunes volontaires, des cadres, techniciens, experts ou consultants de la COI : nos collègues du Secrétariat général et des projets, ceux d’aujourd’hui et ceux d’hier, dont certains sont ici avec nous, sont des artisans engagés qui exercent la belle mission de coopération avec passion, détermination, patience et enthousiasme », a souligné le secrétaire général de la COI.

« Tenir compte des changements puissants »

Pour le président du Conseil des ministres de la COI, Hon. Maneesh Gobin : « la COI a beaucoup évolué durant ces quatre décennies. Les succès obtenus dans des domaines tels que la sécurité maritime, la gestion des ressources naturelles et la facilitation des échanges commerciaux témoignent de notre capacité collective à relever les défis communs […] Alors que nous entamons le prochain chapitre de notre histoire partagée, nous devons tenir compte des changements puissants qui traversent notre monde, et qui affectent aussi notre région. Ces nouveaux défis exigent une attention renouvelée et des solutions innovantes. »
Pour ce faire, la Commission peut compter sur « l’engagement indéfectible » de Maurice, a-t-il précisé.
La soirée des 40 ans de la COI inaugure une série d’activités qui se tiendront dans les États membres tout au long de l’année, notamment le lancement du cinquième numéro de « DNT — revue d’art et d’esprit de l’océan Indien » sous le parrainage de la COI, un Climate Show itinérant en partenariat avec l’Union européenne, des concours et appels à candidatures (mobilité, co-création culturelle…), entre autres.


Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?