Hier à Port-Louis à Maurice 

Conseil des ministres de la COI : transmission de la présidence aux Seychelles

17 mai

Ce jeudi 16 mai 2024, le 38e Conseil des ministres de la Commission de l’océan Indien (COI) s’est tenu à Maurice. Il a été marqué par la transmission de la présidence de ce Conseil par Maurice aux Seychelles. Cette séance a réuni des ministres de l’Union des Comores, de Madagascar, de Maurice, des Seychelles, une délégation de La Réunion et une secrétaire d’État de France.

Les délégations ont échangé sur les opportunités de collaboration concernant des thématiques cruciales pour la zone océan Indien. Les discussions ont abordé les questions de paix, de sécurités maritime et alimentaire, de résilience climatique, de gestion des écosystèmes et des biodiversités, d’égalité de genres, de protection des populations, de santé, de culture, d’économie bleue ou d’économies insulaires en général.
Dans son intervention, Huguette Bello a rappelé que codéveloppement et coopération renforcée sont les mots clefs de la politique à laquelle la Région Région est attachée pour relever les défis de la zone océan Indien. La sécurité alimentaire, la souveraineté énergétique, le désenclavement maritime et aérien, l’accès au numérique, la gestion de crise au niveau régional doivent être le fruit d’actions collectives et coordonnées entre La Réunion et les pays de la zone.
Huguette Bello a également déclaré qu’elle considérait que La Réunion devait être intégrée plus étroitement aux discussions sur les accords commerciaux négociés et signés afin que les intérêts du territoire réunionnais soient pris en compte. Par exemple, les Accords de Partenariats Économiques représentent des enjeux importants.
La présidente de la Région Réunion a conclu son intervention en soulignant que par sa présence au sein de la COI, La Réunion pouvait aider à saisir de multiples opportunités en faveur d’un codéveloppement prospère et pacifique, au sein d’un océan Indien qui doit être sanctuarisé en zone de paix. Zone stratégique dans l’équilibre géopolitique, l’océan Indien est un carrefour où se croisent des cultures, des économies et des voies commerciales vitales pour le monde entier.
Quant à la France, sa délégation était conduite par Chrysoula Zacharopoulou, secrétaire d’État au développement et aux partenariats internationaux. Sur la question de la sécurité maritime, cette dernière a déclaré que la France, avec l’Union européenne, mettrait dès le mois de septembre à disposition du Secrétaire général de la COI, un expert technique international pour renforcer la coopération sur la sécurité maritime commune. Seront également proposées des capacités de formation au service d’un projet d’envergure basé à La Réunion : l’Académie de sécurité dans l’océan Indien.


Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?