Programme de Sécurité portuaire et de Sûreté de la navigation coordonné par la Commission de l’océan Indien

Formation sur l’évaluation des risques des installations portuaires

10 février

En partenariat avec le ministère mauricien de l’Economie bleue, des Ressources marines, de la Pêche et de la Navigation, l’Organisation maritime internationale (OMI) a organisé, du 5 au 8 février 2024 à Port-Louis (Maurice), une formation sur l’évaluation des risques des installations portuaires. L’objectif final étant d’assurer la sécurité des zones portuaires et soutenir leur compétitivité.
Cette formation s’est déroulée dans le cadre du Programme de Sécurité portuaire et de Sûreté de la navigation (PSP) coordonné par la Commission de l’océan Indien (COI) sur financement de l’Union européenne.

L’évaluation des risques des installations portuaires est un exercice essentiel pour assurer la sécurité des zones portuaires et soutenir leur compétitivité. En partenariat avec le ministère mauricien de l’Économie bleue, des Ressources marines, de la Pêche et de la Navigation, l’Organisation maritime internationale (OMI) a organisé, du 05 au 08 février 2024 à Port-Louis (Maurice), une formation sur ce sujet dans le cadre du Programme de Sécurité portuaire et de Sûreté de la navigation (PSP) coordonné par la Commission de l’océan Indien (COI) sur financement de l’Union européenne (UE).
Cette formation a bénéficié à une trentaine d’agents de la Force de police de Maurice, de l’Autorité portuaire de Maurice, de la Garde côtière nationale, des douanes ainsi que des ministères en charge du Transport maritime et de l’Environnement, et d’opérateurs privés du secteur maritime et portuaire, entre autres.
Le capitaine Coopen, directeur du Transport maritime, a illustré le rôle fondamental de la formation comme pierre angulaire pour relever les défis de sécurité maritime. M. Ghorbel, responsable technique de la division de la sécurité maritime de l’OMI, a souligné l’importance critique de l’évaluation des risques de sécurité portuaire et de la collaboration inter-agences conformément aux cadres internationaux en vigueur, notamment sur la sûreté en mer, la lutte contre les trafics illicites et les crimes, le sauvetage ou encore la prévention et la réduction des risques de pollution, entre autres.
Pour le ministre de l’Economie bleue, des Ressources marines, de la Pêche et de la Navigation : " Cette formation est essentielle pour former et démontrer toutes les personnes concernées comment diviser le port national en installations portuaires indépendantes et quels sont les éléments à prendre en compte lors de l’évaluation de la sûreté des installations portuaires. Les participants pourront ainsi identifier les failles en termes de sureté physique, de sécurité structurelle, au niveau des systèmes de protection du personnel, des procédures, des systèmes de télécommunications et de tout autre domaine représentant un risque pour les personnes, les biens ou les opérations au sein de l’installation portuaire. » A cet égard, une mission de l’OMI réalisée en août 2022, a permis d’élaborer des plans robustes de sécurité des installations portuaires qui sont déployés graduellement.


Signaler un contenu

Un message, un commentaire ?