Co-développement

Contribution de Réunionnais au débat lors de la conférence sur Francis Sautron

Conférence « Francis Sautron une histoire commune : Madagascar-La Réunion », 22 mars 2019 à Antsiranana

Témoignages.re / 23 mars 2019

JPEG - 57.4 ko

Gilles Boyer (REAGIES)
Gilles Boyer a découvert Madagascar grâce aux initiatives de REAGIES, présidée par Simone Yée Chong Tchi Kan. Jeune entrepreneur âgé de 24 ans, il a choisi de s’impliquer dans le travail de l’association en allant à la rencontre des jeunes Malgaches.
Gilles Boyer s’associe à l’appel et demande l’ouverture d’une concertation entre jeunes pour voir comment avancer ensemble. Il a décidé de mettre ses connaissances au service de cette cause.

JPEG - 68.1 ko

Daniel Singaïny (prêtre de la Chapelle la Misère à Villèle)
« Dans ma chapelle, tout le monde a sa place ». Il rappela son combat « pour que la religion ait sa place dans la vie politique ». Sa participation à la conférence lui permit de se rendre sur la tombe de son arrière-grand-mère décédée en 1917 qui repose dans le cimetière Diego-Garcia.
Il a évoqué l’histoire d’un Réunionnais déserteur car il refusait de tirer sur les Malgaches. Il fut condamné à 3 ans de prison, est resté ensuite à Madagascar. Il conclut en rappelant que « nous sommes tous frères, je suis un Réunionnais, Malgache, Yab, Africain… »

JPEG - 70.7 ko

Frède Sautron (fille de Francis Sautron)
« A 19 ans, Francis Sautron a choisi Madagascar. Etant les enfants, nous étions toujours plus ou moins en danger. Il était un humaniste, qui prenait toujours la défense du plus faible.
Il a dit non à l’injustice, si ce ne sont pas nous les jeunes qui font quelque chose, qui le fera.
Il a fédéré avec les idées de justice, d’égalité…
Même des adversaires de Francis Sautron ont voté pour lui lors de l’élection du maire. Ici je suis ici chez moi. »

JPEG - 55.6 ko

Jules Dieudonné (délégation réunionnaise)
Il a présenté le concept de la Fondation Francis Sautron, un outil pour que l’on puisse travailler ensemble.