Témoignages - Journal fondé le 5 mai 1944
par le Dr Raymond Vergès

Accueil > Politique > Co-développement

Ericka Bareigts aux Chagossiens : « Saint-Denis est avec vous dans ce combat »

Olivier Bancoult et Liseby Élysé reçus par Ericka Bareigts, maire de Saint-Denis

samedi 16 octobre 2021, par Julie Pontalba


Le séjour de Olivier Bancoult et de Liseby Élysée est très dense, les rencontres politiques ou associatives sont nombreuses et riches. Hier ils avaient l’honneur d’être reçus par la Maire de la capitale Ericka Bareigts.


Liseby Elysé, Ericka Bareigts, Olivier Bancoult et Georges Gauvin, président du Comité de solidarité Chagos-Réunion.

Faire connaître l’histoire et la culture chagossienne

Après les remerciements et les échanges officielles, Olivier Bancoult a expliqué à la Maire où en était leur combat actuellement et la prochaine étape : le retour aux Chagos par bateau, un pari risqué mais utile pour les Chagossiens.

Il a aussi attiré l’attention de la Maire sur le problème de la culture chagossienne qui a été décrétée « patrimoine immatériel de l’UNESCO en danger de disparition ». Il a sollicité la Mairie de Saint Denis afin de les aider à mettre cette culture à l’honneur une fois dans l’année afin de la faire connaître et de la laisser vivre.

Il a évoqué la sortie du dernier film, sur l’histoire de sa mère et qui a été primé meilleur film du festival du film africain.

Enfin, il y a l’histoire dramatique et injuste du peuple chagossien qui mérite d’être plus connue.

Un engagement sur le long terme se dessine

Tout cela a fait émerge chez la Maire l’idée de consacrer une journée ou une semaine par an à l’histoire et la culture chagossienne. Pourquoi pas en mai, date de la dernière vague de déportation ?
La première édition pourrait voir le jour en 2022. Le délai est court mais c’est un beau challenge. Alain Dreneau et Georges Gauvin, présents lors de cette rencontre, mesurent les efforts qu’il y aura à faire pour mobiliser les bonnes volontés.
Mme la Maire a eu le mot de la fin « Saint-Denis serait résolument engagé aux côtés de ce peuple meurtri ».

C’est sur cette idée généreuse qu’ils se sont quittés, certainement pour mieux se retrouver.

Julie Pontalba


Un message, un commentaire ?

signaler contenu

Plan


Facebook Twitter Linkedin Google plus