Co-développement

Francis Sautron : le travail des étudiants en Parcours d’histoire de l’Université d’Antsiranana

Conférence « Francis Sautron une histoire commune : Madagascar-La Réunion »

Témoignages.re / 25 mars 2019

Edward Felack, représentant des étudiants en Parcours d’histoire, a présenté le résultat du travail de recherche réalisé par le groupe dirigé par le Professeur Georges Rabeson. Le champs de recherche concernait la période durant laquelle Francis Sautron vécut à Madagascar. Après la présentation de sa biographie, l’exposé a décrit les facteurs de la popularité de ce Réunionnais à Diego Suarez, son action syndicale et politique ainsi que les facteurs qui l’ont poussé à quitter Madagascar pour La Réunion. Il est à noter que la rentrée universitaire a lieu en avril à Madagascar. Les étudiants sont donc venus spécialement pour cette conférence et ont donc quitté prématurément leur famille afin de participer à cet événement, ce qui souligne encore plus leur motivation.

JPEG - 45.7 ko

Edward Felack, représentant des étudiants en parcours d’histoire, a présenté le résultat du travail. C’est tout d’abord une biographie d’un Réunionnais qui arriva à Madagascar en tant que militaire au sein de la Marine à Tamarave puis à Diego Suarez, aujourd’hui Antsiranana. Constatant les inégalités du système colonial, il s’est engagé dans la lutte.
Il est ensuite élu maire de Diego en janvier 1957, conseiller provincial en 1957. Membre de l’assemblée représentative, il a participé à la revendication de l’indépendance.
Les facteurs de sa popularité reposaient sur les avancées concrètes obtenues par la lutte. Francis Sautron fut un des fondateurs du FISEMA et un de ses dirigeants. En tant que communiste, il était contre la colonisation. Chez les personnes âgées à Diego Suarez, toutes affirment que Francis Sautron était populaire, il était aimé. C’est grâce à cela qu’il a pu avoir un succès électoral.

Militant syndical et politique

Il a formé des Malgaches pour devenir des syndicalistes. Cela se traduit par une forte implantation du FISEMA. Sur le plan politique, Francis Sautron était membre de l’Union du peuple malgache (UPM), un parti qui militait pour l’indépendance. L’UPM joua un rôle capital à Diego Suarez après la création de la FISEMA en 1956. La plupart des membres du FISEMA sont aussi des membres de l’UPM. Francis Sautron étalt alors secrétare général du FISEMA, et il formait des adhérents du FISEMA pour renforcer l’UPM.
En 1958, UPM fusionne avec le Front national malgache, les Amis des paysans, le Parti nouveau démocrate de l’océan Indien, le Parti populaire de Madagascar pour créer l’AKFM.
Plus le nombre des adhérents de la FISEMA augmentait, plus l’AKFM se renforçait.

Entrée en politique

Motivé par la sympathie de la population, il est candidat aux municipales du 18 novembre 1956, il est élu maire en janvier 1957. Aux élections provinciales de 31 mars 1957, Francis Sautron et ses amis majoritaires dans l’assemblée provinciale.
Francis Sautron siège aussi à l’assemblée représentative à Tananarive où il revendique l’accession de Madagascar à son indépendance pure et simple, une indépendance totale et pas au sein de l’Union française. Il est réélu le 11 octobre 1959.

Réalisations

Parmi les réalisations sous ses mandats, les étudiants ont présenté l’école primaire Lally Tollendal, inaugurée le 1er octobre 1958, un gymnase devenu marché à Tanambao 3, et la construction de la mairie de Diego Suarez en 1960. Cela permit de regrouper les services municipaux jusqu’alors dispersés dans la ville.
L’exposé se traduit par les facteurs qui ont annoncé son départ. « Francis Sautron, politicien marxiste à la tête d’une ville stratégique est une persona non grata, dans le cadre de l’opposition entre le régime du PSD et l’AKFM ». Des pressions et initimidations perpétrées par le régime en place allaient le pousser à quitter Diego Suarez et Madagascar. Après son départ, une rue dédiée à Francis Sautron a été inaugurée.
La présentation s’est conclue par la diffusion de deux témoignages vidéos de personnes qui ont rappelé le souvenir des actions menée sous la responsabilité de Francis Sautron, afin d’améliorer la situation de la population.

M.M.