Co-développement

L’avancée des luttes des Chagossiens après l’Avis favorable de la Cour internationale de La Haye

Conférence d’Olivier Bancoult le 31 mai à Saint-Denis

Alain Dreneau . Georges Gauvin / 22 mai 2019

Olivier Bancoult, président du Groupe Réfugiés Chagos, tiendra une conférence vendredi 31 mai à la salle polyvalente de la Mairie de Saint-Denis à partir de 18 heures. Voici la présentation de cet événement par le Comité de solidarité Chagos La Réunion.

JPEG - 56.5 ko
Olivier Bancoult du Groupe Réfugiés Chagos et Georges Gauvin président du Comité de solidarité Chagos La Réunion. (photo A.D.)

« L’Histoire des CHAGOS, c’est avant tout un drame humain. L’Histoire d’une injustice, une Histoire tragique, celle d’un peuple frère de l’océan Indien sacrifié dans le secret sur l’autel des intérêts des deux grandes puissances que sont les Etats-Unis et la Grande-Bretagne.

Pour faire de Diego Garcia une formidable concentration de moyens militaires d’agression et de destruction, elles n’ont pas reculé devant le crime contre les droits humains, l’exil forcé, la déportation de tous les Chagossiens hors de leur terre natale. Exilés de force dans les années 1960-70 à Maurice et aux Seychelles, les Chagossiens ont traversé les pires conditions d’existence : rejet, chômage, misère, prostitution, alcool, suicides…

Mais ces décennies de souffrances ont été également des décennies de résistance et de luttes, en vue d’un seul objectif : RETOURNER VIVRE AUX CHAGOS, là où ils sont nés. Un combat marqué par des avancées, par des espoirs, puis par l’épreuve terrible de voir leurs droits toujours bafoués.

Mais la situation connaît aujourd’hui un tournant venu de ce vote historique adopté par l’assemblée générale des Nations-Unies le 22 juin 2017. Ce jour-là, le projet de résolution présenté par Maurice demandant à l’ONU de déférer le dossier des Chagos devant la Cour internationale de Justice a été approuvé à une très large majorité.

La Cour a examiné le dossier à La Haye entre le 3 et le 6 septembre 2018. Elle a rendu son Avis le 25 février dernier. Cet avis stipule que le détachement des Chagos du territoire de l’ancienne colonie de l’île Maurice a été un acte illégal et que la Grande Bretagne doit mettre fin à son administration de l’archipel dans les plus brefs délais, restaurer l’autorité mauricienne sur les Chagos aussi tôt que possible et permettre le retour dans leurs îles des Chagossiens.

Depuis, sans surprise, Londres et Washington continuent à défier le droit international en prétendant ne pas reconnaître l’Avis de la Cour internationale. Un nouveau débat a lieu le 22 mai à l’assemblée générale des Nations-Unies, où Maurice présente un projet de résolution, soutenu par de nombreux pays, dont ceux de l’Union africaine.

Ce sont tous ces derniers développements qu’Olivier BANCOULT, président du Groupe Réfugiés Chagos, nous expose dans cette conférence. »

Le Comité Solidarité Chagos La Réunion
Georges Gauvin, président
Tel. 0692 60 71 14
Alain Dreneau, secrétaire
Tel. 0692 82 35 01