Co-développement

« L’Inde et Madagascar, unis par l’histoire, et une coopération en pleine expansion »

Le Président de l’Inde reçu à l’Université d’Antananarivo

Témoignages.re / 17 mars 2018

La visite de Ram Nath Kovind, président de la République indienne, à Madagascar a été marqué par une conférence qu’il a tenue à l’Université. Un communiqué de la présidence de Madagascar intitulé « L’Inde et Madagascar, unis par l’histoire, et une coopération en pleine expansion » rapporte le contenu de cette conférence. Il montre notamment que l’Inde s’appuie sur l’histoire pour se déployer dans l’océan Indien. Le monde change alors que La Réunion est bloquée par un cadre inadapté aux évolutions considérables en cours dans son environnement géographique.

JPEG - 87.5 ko

« Au terme de sa visite d’Etat à Madagascar, le Président de la République de l’Inde, Ram Nath Kovind, est intervenu devant les étudiants de l’Université d’Antananarivo, à Ankatso, dans le courant de la matinée de ce 15 mars. Il a notamment évoqué l’histoire commune de l’Inde et de Madagascar qui, autrefois, faisaient partie du super continent Gondwana, puis de l’excellence des liens d’amitié et de coopération à l’heure actuelle. Avant son intervention, le Président indien a mis en terre un jeune plant de neem devant la Faculté DEGS, en souvenir de son passage à l’Université d’Antananarivo, et de sa visite à Madagascar ; l’Université de la capitale malgache a, pour sa part, offert un jeune plant de baobab au Président Ram Nath Kovind pour être planté en Inde. 

« L’éloignement géographique entre Madagascar et l’Inde peut sembler considérable, mais dans de nombreux sens, nous sommes voisins. Les eaux de l’Océan Indien lavent nos deux rives. Les espoirs et les opportunités, les préoccupations et les défis de cet océan font de nous des partenaires évidents. » Ce sont les premiers mots du Président Ram Nath Kovind aux étudiants et aux responsables de l’Université d’Antananarivo, pour exprimer les liens qui unissent les deux pays, depuis la venue des premiers migrants au 18ème siècle. Abordant les grandes problématiques de l’heure, dont celle de l’énergie, il s’est félicité de l’entrée de Madagascar au sein de l’International Solar Alliance (ISA) et de sa participation au sommet inaugural qui s’est tenu à New Delhi, les 10 et 11 mars derniers. « En tant que pays membre de l’ISA, Madagascar aura accès à une subvention de projet solaire pilote dont la réalisation sera menée par l’Institut National de l’Energie de l’Inde. » a fait savoir le Président Ram Nath Kovind. 

Dans le domaine de l’éducation, le Président indien a rappelé l’octroi de bourses d’études supérieures à des jeunes malgaches dans le cadre de différents programmes, et 365 en ont bénéficié jusqu’ici.

« Les jeunes de nos deux pays voient les mêmes rêves. Nous devons travailler ensemble pour que l’Inde puisse aider Madagascar dans son processus de développement, selon des priorités de votre pays. » a-t-il déclaré. Il a également parlé du Projet de Réseau Electronique Panafricain, mis en place par le Gouvernement indien et à travers lequel les étudiants d’Afrique peuvent bénéficier de formations en ligne. De même, il a rappelé l’engagement du Gouvernement indien pour le développement et la modernisation de l’agriculture à Madagascar et, à cet effet, il a annoncé que l’Inde soutient la construction d’une usine d’engrais dans la Grande Île, laquelle sera bientôt opérationnelle ; il a aussi rappelé l’inauguration du Centre Géo-informatique Appliquée au Développement Rural, hier, conjointement, avec le Président Hery Rajaonarimampianina. 

« Il y a tant de choses que nous pouvons faire ensemble. Qu’il s’agisse de la lutte contre l’érosion du sol ou de l’appui aux agriculteurs pour le développement de l’agroalimentaire. Il existe toute une gamme d’expériences que nous aimerions partager avec vous, et je rentre dans mon pays en étant assuré que Madagascar et l’Inde sont des amis pour toujours. » a conclu le Président de la République de l’Inde, Ram Nath Kovind. 

Lors de sa venue à l’Université d’Antananarivo, il était notamment accompagné de son épouse, du Ministre d’Etat indien de la santé et du bien-être familial, ainsi que de la Ministre malgache de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. »  



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Le Président Indien a également évoqué avec son homologe Malgache le problème de kidnappings envers la communauté indienne à Madagascar. Le Président Indien a demandé que des mesures soient prises pour mettre un terme aux kidnappings qui affectent la communauté indienne à Madagascar.
    Ces enlèvements menacent la sécurité publique, mais aussi l’économie de l’île, puisque les investisseurs rechignent désormais à s’y installer. De nombreux indiens ont décidé de quitter Madagascar.
    La CFOIM, la communauté française d’origine indienne à Madagascar a également dénoncé le harcèlement, la stigmatisation dont la communauté indienne est l’objet, et qui se traduit principalement par les enlèvements à répétition dont elle est victime. Un sentiment d’ostracisme, a-t-elle affirmé sans détour.Cette communauté constitue une partie importante de l’économie du pays. Ces enlèvements et assassinats constituent un drame économique pour le pays.

    Article
    Un message, un commentaire ?