Co-développement

« La condamnation du Royaume-Uni par la Cour internationale de Justice le 25 février 2019 dans l’affaire des îles Chagos et ses répercussions dans la zone océan Indien »

Conférence d’André Oraison le 3 novembre à l’Université

Témoignages.re / 20 octobre 2020

Le 3 novembre 2020 à 17h30 se tiendra dans l’Amphithéâtre Elie du Campus de Moufia de l’Université de La Réunion une conférence d’André Oraison, Professeur des Universités, Juriste et Politologue, suivie d’un débat sur l’affaire des îles Chagos et ses répercussions dans l’océan Indien. Voici la présentation de cette conférence :

JPEG - 68.9 ko

Dans son avis consultatif du 25 février 2019 portant sur les Effets juridiques de la séparation de l’archipel des Chagos de Maurice en 1965, la Cour internationale de Justice déclare, à la quasi unanimité de ses membres, que l’excision des îles Chagos de la colonie britannique de Maurice, réalisée par un décret-loi du 8 novembre 1965 à la veille de son accession à l’indépendance proclamée le 12 mars 1968, est contraire au droit international de la décolonisation forgé dans le cadre des Nations Unies.

Attendu avec impatience par les Mauriciens et, plus encore, par les Chagossiens, l’avis consultatif de la Cour de La Haye a donné tort, sans ménagement aucun, au Royaume-Uni pour avoir méconnu le principe cardinal de l’intangibilité des frontières héritées de la colonisation qui est le corollaire indissociable du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

Après avoir constaté que le processus de décolonisation de Maurice n’avait pas été validement mené à bien au regard du droit international, la Cour en tire la conséquence que « le Royaume-Uni est tenu, dans les plus brefs délais, de mettre fin à son administration de l’archipel des Chagos ». La République de Madagascar a profité de la confirmation de la jurisprudence de la Cour pour relancer ses revendications sur l’archipel des Glorieuses et les îlots Juan de Nova, Europa et Bassas da India.

Cette conférence a pour support la dernière étude du professeur André ORAISON, intitulée : « Radioscopie critique du décret-loi britannique du 8 novembre 1965. Analyse de l’avis consultatif rendu le 25 février 2019 par la Cour internationale de Justice à propos du détachement illicite de l’archipel des Chagos de la colonie britannique de Maurice à la veille de son accession à l’indépendance ». Voir à ce sujet Revue Juridique de l’Océan Indien (RJOI), 2020, numéro 28, pages 287 à 381.

Conférence en partenariat avec « Les Amis de l’Université de La Réunion »