Co-développement

La délégation réunionnaise visite le musée de la Gendarmerie à Moramanga

Lieux de mémoire de la révolte de 1947

Témoignages.re / 27 mars 2019

Ce 26 mars, la délégation réunionnaise conduite par Simone Yée Chong Tchi Kan, présidente de REAGIES, s’est rendue au Musée de la gendarmerie nationale de Moramanga. qui est également un musée sur l’histoire de Madagascar, notamment sur la révolte de 1947.

JPEG - 104.7 ko

Son directeur a précisé que le choix d’implanter ce musée était lié au fait que Moramanga était l’épicentre de l’insurrection. Il a ensuite donné une chronologie de la révolte qui vit l’armée française tuer au moins 100.000 personnes. Il a également insisté sur la capacité des Malgaches à dépasser l’esprit de vengeance grâce au fihavanana. Plusieurs salles ont permis aux Réunionnais de découvrir la situation précoloniale, le régime colonial et l’évolution du pays depuis l’indépendance.

Dans la partie sur la révolte de 1947, les Réunionnais ont pu lire les noms des plus de 160 personnes qui ont été exécutées dans les trois wagons dans la gare de Moramanga.

Ils ont également pu découvrir des objets liés à l’activité de la gendarmerie, ainsi que des totems funéraires, et une histoire des transports à Madagascar résumée en quelques véhicules exposés.

JPEG - 114.2 ko

La visite s’est conclue par la remise au directeur d’une imprimante scanner et d’un vidéoprojecteur. Ce cadeau est le résultat d’une action de solidarité de REAGIES, il permettra notamment de réaliser la numérisation des nombreuses photos du fonds muséal.

Avant de partir, la délégation s’est arrêtée devant une voiture criblée de balles exposée au musée, c’était celle de Richard Ratsimandrava, le 3e président de Madagascar, assassiné 6 jours après sa prise de fonction.