Co-développement

La gestion intégrée des zones côtières pour réaliser les Objectifs de développement durable

Colloque régional COI

Témoignages.re / 23 novembre 2017

Du 22 au 25 novembre, un colloque régional sur le développement durable avec une application aux zones côtières est organisé conjointement par trois projets de la COI. Le projet ISLANDS et Biodiversité financés par l’Union européenne (UE) et le projet GDZ-COI financé par le Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM). soixante participants issus de sept pays du Sud-Ouest de l’océan indien partageront au cours de ce colloque régional les expériences et les expertises dans le domaine de la GIZC et élaboreront une feuille de route régionale qui permettra à la COI d’adopter une programmation à long terme pour soutenir la résilience côtière de ses États membres face aux effets des changements climatiques.

JPEG - 74.6 ko

« Depuis trois décennies, la Commission de l’océan Indien avec le soutien de ses partenaires, en l’occurrence l’Union européenne et le Fonds français pour l’environnement mondial, a développé une expertise reconnue en matière de gestion durable des ressources et zones marines et côtières. En adoptant une approche globale, qui va des crêtes des montagnes aux récifs des lagons, les activités de la COI visent à réconcilier l’écologie et l’économie. En cela, les projets Biodiversité et ISLANDS de la COI, financés par l’UE, et le projet GZCOI soutenu par le FFEM, entre autres, contribuent à la réalisation de plusieurs Objectifs de développement durable ». C’est en ces termes que Gina Bonne, chargée de mission à la COI a souligné l’importance de la gestion intégrée des zones côtières (GIZC) en faveur d’une croissance durable.

Du 22 au 25 novembre, les 60 participants issus de 7 pays du Sud-Ouest de l’océan indien partageront au cours de ce colloque régional les expériences et les expertises dans le domaine de la GIZC et élaboreront une feuille de route régionale qui permettra à la COI d’adopter une programmation à long terme pour soutenir la résilience côtière de ses États membres face aux effets des changements climatiques.

Ce colloque est organisé conjointement par trois projets de la COI. Le projet ISLANDS et Biodiversité financés par l’Union européenne (UE) et le projet GDZ-COI financé par le Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM). Matthieu Discour Directeur de l’AFD à Maurice et représentant le FFEM à l’ouverture du colloque a affirmé la satisfaction du bailleur en termes de résultats du projet GDZ-COI et sa volonté de continuer à appuyer la COI dans ses actions, notamment celles liées à l’accession au Fonds vert pour le climat.

Quant à Massimiliano Messi, Team Leader de délégation de l’UE auprès de la République de Maurice et de la République des Seychelles de déclarer que « le développement durable est une des priorités clés de l’Union européenne et un des objectifs de l’accord de partenariat entre l’Union européenne et les pays d’Afrique Caraïbes Pacifique ». Il n’a également pas manqué de rappeler que le partenariat UE-COI date de plus de 30 ans durant lesquelles les activités liées à la GIZC ont toujours été présentes.

Les Objectifs de Développement Durable

La feuille de route et la programmation de la COI s’inscrivent dans la dynamique mondiale qui vise la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) à l’horizon 2030. Les projets ISLANDS, Biodiversité et GDZCOI mis en œuvre par la COI participent d’ailleurs tous à la réalisation de la plupart des 17 objectifs de développement durable, à savoir :

ODD 1 : Lutte contre la pauvreté ;

ODD 2 : Faim “zéro”

ODD 4 : Education de qualité ;

ODD 5 : Egalité entre les sexes ;

ODD 8 : Travail décent et croissance économique ;

ODD 10 : Inégalités réduites ;

ODD 11 : Villes et communautés durables ;

ODD 12 : Consommation et production responsables ;

ODD 13 : Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques ;

ODD 14 : Vie aquatique ;

ODD 15 : Vie terrestre ;

ODD 17 : Partenariats, en l’occurrence avec l’Union européenne, le FFEM, l’Agence française de développement, les autorités nationales des Etats membres, les ONG et groupements associatifs et les communautés locales, pour la réalisation des objectifs.

L’objectif de ce colloque est de renforcer la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD) auprès des pays de l’océan Indien, en proposant une approche intégrée appliquée aux zones côtières. Les spécificités propres aux États insulaires en développement, et plus particulièrement aux PEID, seront considérées tout au long du colloque.

Cet atelier régional vise aussi à répondre au besoin d’échanges au niveau régional, notamment de la part du Comité national de GIZC de Madagascar. Une visite de terrain sera également organisée sur la côte ouest de Maurice lors du dernier jour du colloque.